Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2005 1 19 /09 /septembre /2005 18:55

Saison 2005-2006

 

• Vendredi 4 novembre 2005 à 20 h 30

Prats en concert

L’association Rencontres africaines Provence-Languedoc en partenariat avec le Théâtre du Chien-qui-fume présente Prats en concert.

C’est sur scène que le poète chanteur Prats impose sa véritable dimension dans l’émotion et l’harmonie.

Cet homme, aux mots ciselés et enchassés dans l’écrin des mélodies, vous prend par la main et ne vous lâche que pour vous permettre d’applaudir.

Avec ses musiciens complices (Aurélie Verrier au violoncelle), Prats s’inscrit dans la lignée des grands par la qualité et l’authenticité de son inspiration.

Sa gentillesse naturelle et un accent qui met du soleil dans la voix, n’altèrent pas la révolte qui sous-tend son répertoire.

Venez écouter Gérard « sur les chemins de (presque) plus personne ».

L’association Rencontres africaines Provence-Languedoc est une association vauclusienne à but humanitaire crée en 1998. Depuis sept ans, elle multiplie des actions de plus en plus importantes.

Les dernières en date ont été en direction du Niger. Pour répondre à la famine qui a sévi dans cette région, a été organisée une mission alimentaire en août 2005 (12 tonnes de maïs distribuées dans 6 villages), et une mission vaccination en décembre 2004 (10 000 personnes vaccinées contre la rougeole et la méningite). D’autres actions dont l’accueil médical, l’envoi d’ambulances… ont également été réalisées.

Les fonds récoltés à l’issue de cette soirée-concert serviront en totalité à financer un projet humanitaire.

Tarif normal : 13 euros

Tarif réduit : 10 euros (étudiants, chômeurs)

 

• Mercredi 16 et vendredi 18 novembre 2005 à 20 h 30

Des mots dans mon vin

De et par Bernard Sorbier

Performance mis en scène par Gérard Vantaggioli

 

Bernard Sorbier a rédigé un recueil d’aphorismes sur le thème de la terre, de la vigne et du vin. Un prétexte pour parler d’amour (« À l’issue de ce repas bien arrosé, le baiser fut d’un cru assez fameux »), de Dieu (« Le vin, le sang de Dieu purifiant le mauvais sang de l’homme »), des sens (« les sommeliers sont les interprètes d’une langue étrangère qui s’apprend avec le nez »), des contresens (« tous les chemins du dégustateur mènent arôme »)… et surtout des femmes (« verser du vin à une femme, c’est lui offrir un bouquet de fleurs »). En moins d’une demi-heure, un bouquet de mots secs comme « le bruit du bouchon… » et enivrants comme « le silence du parfum ».

Le texte Des mots dans mon vin est une bouteille de mots, un moment de poésie (« La vigne dit au mistral bon vent et le mistral lui répond bon vin. »), que Gérard Vantaggioli a décidé d’ouvrir et de servir sur un plateau très spécial pour trinquer avec convivialité. C’est la première fois que l’écrivain (une dizaine d’ouvrages) et journaliste Bernard Sorbier est mis en scène.

Entrée libre

 

• Samedi 3 décembre 2005

Voyager autrement

Soirée thématique. Reportages audiovisuels et débats de 16 h 30 à 21 heures

Différentes expériences de voyages qui comportent un engagement personnel à travers :

– l’humanitaire ;

– le tourisme solidaire/équitable ;

– l’expatriation professionnelle.

 

Programme :

– Mongolie : rencontres hivernales des nomades et des hôpitaux (Annick Boissel) ;

– Pérou : tourisme solidaire et communautaire (association Culture Contact) ;

– Madagascar : voyager par le volontariat/l’expatriation (Aurélie Petit) ;

– Bénin : comment faire de son voyage un outil de développement ? (Sophie Blampin) ;

– Roumanie : les quartiers oubliés (Christine Perfetti) ;

– Asie : tourisme solidaire et respect des cultures (Virgil Viret et Maïté Fallon).

Tarifs : 7 € adhérents ABM et 10 € non-adhérents

Tarif comprenant un apéritif à la fin des projections audiovisuelles

Gratuit pour les enfants de moins de 10 ans

Soirée organisée par l’association Aventure du bout du monde (ABM), qui réunit des passionnés de voyage, édite la revue bimestrielle Globe-trotters, organise régulièrement des projections, débats et week-ends. Les voyageurs viennent y échanger leurs expériences en toute convivialité.

Réservations :

ABM Avignon 115, rue des Oliviers • 30150 Sauveterre

Tél. : 04 66 90 26 70

Courriel : abmavignon@free.fr

Sites Internet : http://abmavignon.free.fr et www.abm.fr

 

• Mardi 17 janvier 2006 à 19 heures et vendredi 20 janvier 2006 à 20 heures

Festival Scènes d’Avignon & compagnies, 1re édition

La Métamorphose

Création de la Troupe de M. Tchoum

D’après la nouvelle de Kafka

Adaptation et mise en scène : Tiphaine Anne

Assistante à la mise en scène : Benoîte Piffault

Assistante chorégraphe : Anne-Laure Rouxel

Création lumière : Raphaël Verley

Avec : Fabienne Augié, Richard Grolleau, Laurent Prévot et Vijaya Tassi

« En se réveillant un matin après des rêves agités, Grégoire Samsa se retrouva dans son lit, transformé en un monstrueux insecte. »

Grégoire ne sera plus le gentil fils dévoué à sa famille, l’employé modèle et soumis.

Cela suffit pour faire de lui un monstre.

Mais ici ce n’est pas la transformation visible de Grégoire qui importe, sa monstruosité existe dorénavant dans le regard des autres. Dans le dégoût qu’il inspire à ses propres parents. Dans la métamorphose de la cellule familiale : chaque membre va se dénaturer pour mieux se convaincre de l’indispensable exclusion de Grégoire. La peur, vorace, se gave de sacrifices et de bouc émissaire. Le processus est enclenché, Grégoire doit disparaître.

Kafka pose une situation de départ absurde. Le complot familial effroyablement juste oscille entre loufoque et drame. La mascarade familiale poussée jusqu’à la bouffonnerie s’oppose au tragique destin de Grégoire. En quittant son rôle social, ce dernier s’échappe d’une vie ordinaire et médiocre ; il tente d’accéder à un monde intérieur plus spirituel, au prix d’une solitude suicidaire. La vie terrestre ne peut plus le nourrir, sa famille l’affame. L’artiste incompris est voué à disparaître.

La Troupe de M. Tchoum 1, rue Émile-Tavan • 13100 Aix-en-Provence

Tél. : 06 80 63 30 88

Courriel : p-guitton@wanadoo.fr

 

• Dimanche 19 et lundi 20 février 2006 à 17 h 30

Dans le cadre des Hivernales, Pedro Pauwels présente « Peaux »

Pedro Pauwels, danseur sublime et chorégraphe à ses heures, nous avait éblouis pendant l’été des Hivernales 2001 avec Cygns, etc., neuf morts du cygne revisitées par neuf chorégraphes femmes. Un spectacle d’une extrême virtuosité et d’une beauté à couper le souffle… Succès et tournée assurés, plus de quatre ans après et 100 représentations plus tard, ce spectacle tourne toujours.

Pedro était revenu aux Hivernales 2002 avec Spectre(s), cette fois autour du Spectre de la rose, et cinq chorégraphes hommes. Coup de maître encore… En 2004, un grave accident manque de l’emporter, mais sa force et sa détermination font qu’il s’en sort, et qu’il se remet à danser, coûte que coûte… Grand bonheur donc que de retrouver sur scène ce danseur hors pair, interprète d’une rare intensité.

Questionnant sans cesse les mythes et les symboles, c’est au tutu, costume de légende s’il en est, que Pedro s’intéresse pour cette nouvelle création. Il a fait appel pour cela à différents chorégraphes de la scène contemporaine, dont Anne-Marie Reynaud. Pedro Pauwels signera également une des chorégraphies.

Un retour extraordinaire pour cette dernière création à ne pas manquer !

Renseignements et réservations : 04 90 82 33 12

 

• vendredi 17 et samedi 18 mars 2006 à 20 h 30

Camargue rouge

« Le jour où les Indiens vinrent en Camargue »

Une histoire chantée par Nicole Rieu et contée par Jean Vilane

Tarifs : 13 € et 10 €

Au début du XXe siècle, sous l’impulsion du marquis de Baroncelli, la Provence accueille des Indiens Sioux. Sitting Bull, Red Cloud et autres vainqueurs de Little Big Horn cohabitèrent à plusieurs reprises avec les gardians et les gitans des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Texte : Jean Vilane

Paroles et musique : Nicole Rieu

Lumière et son : Franck Michallet

Mise en scène : Gérard Vantaggioli

Séances matinées et après-midi pour les écoles et collèges avec suivi pédagogique par les artistes dans les classes du 7 au 16 mars 2006.

 

• Samedi 25 mars 2006 de 10 heures à minuit

IXe Festival des globe-trotters

Reportages audiovisuels, stands de voyageurs, livres et carnets de voyages, expositions et concours photos au Théâtre du Chien-qui-fume et à la salle Benoît-XII.

« Le voyage est une aventure humaine que l’on aime partager. La passion du voyage est un virus qui nous ouvre l’esprit sur la beauté du monde et la richesse des différences culturelles. La réussite de ce Festival des globe-trotters a toujours été de créer un lieu privilégié d’échanges entre un large public et des voyageurs-aventuriers, passionnés de destinations lointaines, qui font partager leur vécu au travers de nombreux reportages audiovisuels, livres et expositions. Alors vous passerez avec nous cette journée très sympathique au Théâtre du Chien-qui-fume et à la salle Benoît-XII, et vous vous laisserez porter par cette atmosphère magique et conviviale. »

François Traineau, président d’Aventure du bout du monde-Avignon

Infos-réservations :

ABM-Avignon 115, rue des Oliviers • 30150 Sauveterre

Tél. : 04 66 90 26 70

Courriel : abmavignon@free.fr

Sites Internet : http://abmavignon.free.fr et www.abm.fr

 

• Vendredi 7 avril 2006 à 20 h 30

Le Jardin extraordinaire

Olga Forest chante Trénet

Un thème en demi-teinte pour entrer sur la pointe des pieds dans l’univers farfelu et tendre du chanteur poète. Un exercice de style et de diction, un train d’enfer où le fragile ruban de la nostalgie se déroule parfois sans crier gare… En guise de liaison, Olga a écrit quelques petits textes, dont se régaleront ceux qui ont aimé La dame est folle. On la connaissait comédienne, auteur écrivant ses propres chansons, cette fois on découvre une véritable interprète. Charles Trenet était son parrain de métier, et elle rêve de nous le faire mieux connaître. Laissez-vous guider dans le jardin des souvenirs, sous des voiles opalins, de naïves silhouettes en noir et blanc, empruntées à d’anciennes partitions, attendent d’entrer en scène… Et si un ange passe dans le placard aux fioles de la Folle complainte, n’en soyez pas étonnés, c’est la chanson préférée d’Olga et le fil conducteur de ce spectacle. La bande musicale a été enregistrée par Roger Pouly, pianiste de Charles Trenet.

Interprétation, textes de liaison et décors : Olga Forest

Bande musicale : Roger Pouly

Mise en espace sous l’œil amical de Jacques Audoux

Création des lumières : Patlab

Régie : Franck Michalet

Avec l’aimable autorisation des éditions Raoul Breton pour l’utilisation des dessins figurant sur les partitions de Charles Trenet.

Tarifs : 13 € et 10 €

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Le Chien qui fume • 75, rue des Teinturiers • Avignon

Tél. : 04 90 85 25 87

Télécopie : 04 90 86 80 68

Site : www.chienquifume.com

Courriel : contact@chienquifume.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher