Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 15:55

Festival 13-21 janvier 2006

 

Cinq spectacles - Dix représentations - Forum de la création régionale

 

Les cinq scènes d’Avignon invitent cinq compagnies…

 

Avignon possède une grande diversité de propositions théâtrales. Si toutes peuvent s’enorgueillir d’accueillir ou de créer des spectacles de dimension nationale et internationale, les Scènes d’Avignon, ancrées depuis de nombreuses années au cœur de la vie culturelle de la cité, ont le souci permanent d’être, de plus, acteurs actifs du développement culturel local et régional.

 

L’individualisme des créateurs est bien connu, mais face au danger et à la désespérance liés à la perte des valeurs culturelles au profit de l’économie, cinq artistes, directeurs de théâtre, Serge Barbuscia, André Benedetto, Gérard Gelas, Alain Timar, Gérard Vantaggioli et leurs équipes se sont unis pour créer les Scènes d’Avignon avec le soutien des collectivités locales.

 

Dans cette dynamique, les Scènes d’Avignon mettent en place un festival : « Scènes d’Avignon et compagnies ». L’esprit de ce premier festival est de donner un aperçu de la vitalité de la création théâtrale dans notre région et la faire découvrir au public.

 

Ces jeunes troupes de la région PACA n’ont pas de lieu pour présenter leur spectacle ; les Scènes d’Avignon permettent ainsi à ces artistes de travailler dans des conditions professionnelles et d’offrir au public toute la mesure de leur talent.

 

Tremplin pour elles ! Rencontre et découverte pour les amoureux du théâtre !

 

Les Scènes d’Avignon

 

ILS ONT DIT…

 

Alain Timar

« On aurait pu présenter nos propres créations, or ce premier festival est consacré à des compagnies extérieures, c’est important du point de vue symbolique. »

 

André Benedetto

« Les Scènes d’Avignon, un projet qui a mûri au fil des ans et qui s’est concrétisé en 2004 par la création d’une association et le projet d’un festival. Cinq artistes ayant un théâtre, une activité tout au long de l’année, se sont unis pour servir la création régionale. »

 

Gérard Gélas

« L’union entre les cinq directeurs de théâtre relève d’une nécessité qui permet le partage dans le respect de la différence. »

 

Gérard Vantaggioli

« Il s’agit de partager nos outils avec des artistes jeunes qui ont du talent mais qui, pour l’instant, n’ont rien d’autre. »

 

Serge Barbuscia

« Il faut du temps pour se comprendre et travailler ensemble. Le jour viendra où d’autres nous rejoindront, mais il faut d’abord creuser les fondations pour mieux pouvoir les accueillir. »

 

UNE AVENTURE DE PARTAGE ET DE RENCONTRES

 

Le principe consiste en ce que chacune des équipes permanentes d’Avignon invite dans son théâtre une compagnie de la région, pour deux représentations, précédées de résidences. Les rencontres s’ouvriront le 13 janvier 2006 avec un parcours entre les cinq lieux afin que soient brièvement présentés les spectacles et les équipes.

Le 18 janvier se tiendra, sous l’égide de la Région, des collectivités territoriales et de la DRAC, « Le forum de la création régionale ». Il réunira des artistes, des professionnels et divers acteurs culturels et abordera le thème de la création en région, sous forme de rencontres et de débat.

La semaine se terminera le samedi 21 janvier par la remise du « prix du Public ». Seuls pourront voter ceux qui auront vu les cinq spectacles !

 

• Vendredi 13 janvier 2006 à 19 h

 

Ouverture des rencontres
Rendez-vous place de l’Horloge
Parcours jusqu’au cloître Saint-Louis accompagné par Les Dixvins (fanfare)
Brève présentation des compagnies et des spectacles

 

• Samedi 14 janvier 2006 à 19 h
Mardi 17 janvier 2006 à 21 h

Théâtre du Chêne-Noir 8 bis rue Sainte-Catherine • 84000 Avignon

Réservation : 04 90 82 40 57

 

Saint Elvis, de Serge Valletti

Compagnie Hi-Han (Toulon-83)

Mise en scène : Frédéric Garbe assisté de Manon Avram

Elvis : Guillaume Cantillon

Le Colonel : Franck Magis

Gladys : Laetitia Vitteau

Musique : Jérôme Lapierre

Scénographie : Frédéric Rebuffat

Création lumière : Nicolas Le Bolic

 

Un spectacle aux couleurs criardes dans un rythme endiablé qui plonge au cœur de ce grand mythe du XXe siècle et le réinvente. Un spectacle où chaque instant, le public se demande de quoi il s’agit au juste. D’un type se prenant pour Elvis Presley ? D’Elvis lui-même, s’imaginant être on ne sait qui ? En tout cas, il est question du mythe du rock’n roll, d’imagerie de représentation, de celles que l’on a pu faire d’Elvis et qui dépassent largement ce qu’un homme peut être en une seule vie. C’est cet Elvis-là qui est sur scène, pestant sur lui-même et sur Gladys, sa mère, et sur le colonel, son imprésario. Elvis Presley, à la fois lui-même, sosie de lui-même et représentations de nos fantasmes.

 

Composée d’une équipe d’acteurs dont deux metteurs en scène qui conduisent alternativement les projets, la compagnie a la volonté de proposer un théâtre éclectique et exigeant. La compagnie Hi-Han a reçu l’année dernière, le prix du Public dans le cadre de la « Biennale des jeunes compagnies », à Aix-en-Provence pour son premier spectacle Cabaret Toy.

 

• Samedi 14 janvier 2006 à 21 h
Jeudi 19 janvier 2006 à 19 h

Théâtre du Balcon 38, rue Guillaume Puy 84000 Avignon

Réservation : 04 90 85 00 80

 

Laurel et Hardy vont au paradis, de Paul Auster

Compagnie Moitié raison moitié folie (Bédarrides-84)

Mise en scène : Nathalie Chemelny

Avec : Jean-Luc Blaix et Laurent Provoés

 

Laurel et Hardy, Il et Lui (car peu importe les noms), sont catapultés dans un espace-temps sans signification. Ils se voient imposer la lourde tâche de construire un mur. Ils sont seuls, étrangers au monde, avec cette sempiternelle mission de lever pierre après pierre. L’argument de la pièce s’arrête là. Livre en main, ils suivent, étapes par étapes, les « instructions ». La parabole interroge aussi bien la question du travail et le sens qu’on lui assigne dans tout devenir individuel ou collectif, que la question ultime, essentielle, dérisoire, de toute présence au monde.

 

Compagnie créée en 1995, la structure s’est installée à Bédarrides en Vaucluse après avoir grandi à Paris. Sa vocation est d’aller par les villages pour proposer des pièces d’auteurs, trouver des formes scénographiques adaptées et des formes scéniques accessibles pour que la rencontre se fasse. Partout où c’est possible, dans des lieux éphémères ou des théâtres, petits ou grands.

 

• Dimanche 15 janvier 2006 à 15 h
Jeudi 19 janvier 2006 à 21 h

Théâtre des Halles rue du Roi-René 84000 Avignon

Réservation : 04 32 76 24 51

 

Froid, de Lars Norén

Compagnie Didascalies and Co (Marseille-13)

Mise en scène : Renaud-Marie Leblanc

Avec : Rodolphe Blanchet, Xuan Dao, Carlos Martins, Nicolas Violin

Création lumière : Erwann Collet

 

Dans un coin tranquille de la Suède, trois jeunes gens s’ennuient. Ils évoquent les matchs de foot et leur cortège d’alcool et de rixes, les dangers que font peser les « métèques » sur la pureté de la Suède. Ils disent aussi leur fascination pour le passage à l’acte par excellence : la mise à mort de quelqu’un. Sur ces entrefaites, passe un enfant coréen recueilli et éduqué par une famille des environs…

 

La compagnie est née de la volonté d’un groupe de jeunes créateurs marseillais. Ils se sont rencontrés lors de la création de Melite ou les Fausses Lettres, de Corneille, mis en scène par Renaud-Marie Leblanc au Théâtre de la Criée.

Une Orestie est le dernier spectacle de la compagnie Didascalies and Co, créé au Théâtre du Merlan-scène nationale de Marseille en 2004. La compagnie entretient avec le public un rapport aigu. Après mise en condition, les mises en scène surprennent, heurtent, pour mieux atteindre les spectateurs.

 

• Dimanche 15 janvier 2006 à 17 h
Vendredi 20 janvier 2006 à 19 h

Théâtre des Carmes 6, place des Carmes 84000 Avignon

Réservation : 04 90 82 20 47

 

Le Monte-plats, de Harold Pinter

Compagnie ArtScenicum (Toulon-83)

Mise en scène : Philippe Chuyen

Direction d’acteurs : Ivan Dmitrieff

Décors et lumières : Jacques Badeau

Costumes : Corinne Guilloux

Relations publiques : Jackie Lombardo

Avec : Philippe Chuyen (Gus) et Jacques Maury (Ben)

 

Une comédie absurde dans laquelle deux hommes, sans doute deux tueurs, prisonniers d’une mécanique infernale et impuissants à saisir le sens de ce qui leur arrive, s’affrontent jusqu’au dénouement final.

La pièce est un véritable plaisir pour le spectateur amateur de situations loufoques. Le texte, comme la mécanique du vaudeville, demande une direction et une mise en scène à l’écoute du rire. Tous les registres d’un dialogue impossible sont abordés, depuis celui du sous-entendu, à celui de l’attaque en passant par le registre de l’esquive.

 

La compagnie ArtScenicum, créée par Philippe Chuyen en 1998, a remporté un vif succès public avec ses deux dernières créations : 1851, le Banquet des insurgés et Pour célébrer Giono, qui a déjà tourné près de cinquante fois à Paris et en province.

 

• Mardi 17 janvier 2006 à 19 h

Vendredi 20 janvier 2006 à 21 h

Théâtre du Chien-qui-Fume 75, rue des Teinturiers 84000 Avignon

Réservation : 04 90 85 25 87

 

La métamorphose, de Franz Kafka

Cie La Troupe de Monsieur Tchoum (Aix-en-Provence-13)

Adaptation et mise en scène : Tiphaine-Anne Piffault

Avec : Fabienne Augié, Laurent Prévot, Viglaya Tassy, Richard Grolleau

Assistantes : Benoîte Piffault, Anne-Laure Rouxel

Régie : Raphaël Verlety

 

« Lorsque Gregor Samsa s’éveilla un matin au sortir de rêves agités, il se trouva transformé dans son lit en une monstrueuse vermine. Il était couché sur son dos, dur comme une carapace, et vit, en levant un peu la tête, son ventre voûté, brun, divisé par des nervures en forme d’arc, et sur le sommet duquel la couverture, toute prête à glisser complètement par terre, parvenait à peine à se maintenir. Ses nombreuses pattes, pitoyablement minces comparées à son volume propre, papillottaient malgré elles devant ses yeux. “Que m’est-il arrivé ?” pensa-t-il. Ce n’était pas un rêve. Sa chambre, une vraie chambre humaine, juste un peu trop petite, se tenait calmement entre les quatre murs familiers. » Extrait de la Métamorphose.

 

Installée d’abord à Sénas en 1996, où elle assure la direction artistique du Théâtre de l’Éden de septembre 1998 à juin 2000, La Troupe de Monsieur Tchoum est actuellement à Aix-en-Provence et se consacre à la création et à la diffusion de ses spectacles. « À chaque projet son équipe et à chaque équipe son histoire » est son viatique.

 

• Samedi 21 janvier 2006 à 11 h

Clôture et remise du prix du Public

Espace cloître Saint-Louis rue du Portail-Boquier • Avignon

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Tarifs : 12 € et 10 € – Pass 15 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher