Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 21:56

Carpe diem

 

« La Veuve et le Grillon »… Une fable de La Fontaine ? Elle aurait donc échappé à notre attention, subrepticement glissée entre « le Corbeau et le Renard » et « la Cigale et la Fourmi » ? Que nenni : c’est d’une pièce qu’il est question, créée par Daniel Soulier en 2007 à Avignon, et qui est actuellement à l’affiche du Lucernaire pour notre plus grand plaisir. Mais le maître fabuliste est bel et bien là, qui donne le ton de ce spectacle intelligent et réjouissant.

 

La petite pièce dans laquelle s’est retiré Jean de La Fontaine, en cette année 1692, ressemble à une mansarde abritant un monarque. La mansarde est pauvre, modestement meublée. Le monarque règne encore, sur des feuillets épars à même le sol, sur le désordre ambiant et les animaux de ses fables, qui nous ressemblent tant. Le monarque est âgé, malade et ruiné ? Qu’importe ! La vie continue, et la vie est belle.

 

En imaginant une rencontre entre Mme de Sévigné et Jean de La Fontaine, deux esprits aussi brillants qu’antinomiques, Daniel Soulier nous convie à un entretien des plus plaisants. Invités à partager l’intimité de ce tête-à-tête à la fois complice et frontal, restitué dans la belle langue de l’époque, nous dégustons comme des friandises les dix courts échanges que se livrent l’austère marquise et le joyeux libertin.

 

Veuve depuis l’âge de 25 ans, Mme de Sévigné est en noir ; M. de La Fontaine revêt au cours de la pièce ses habits et sa perruque. Réunis par un même goût pour l’écriture et une admiration mutuelle, ces deux êtres si différents vont en toute liberté deviser sur leurs contemporains, Molière ou Corneille, le roi et sa cour, mais aussi sur la création, Dieu, la mort, l’amour, les femmes et les hommes… Au cours de la discussion se tissent des correspondances, avec des fables ou extraits de lettres de Mme de Sévigné lus par les comédiens ; avec le monde moderne aussi, dont des bruits distinctifs, métro ou slogans de manif, emplissent la salle entre les actes.

 

Certes, la construction des échanges devient attendue, tant c’est le plus souvent la chagrine marquise qui initie le débat et le gourmand la Fontaine et son irrésistible – et contagieuse – joie de vivre qui ont le dernier mot. Mais cet aspect un peu itératif des dialogues se nourrit, aussi, de l’opposition systématique des deux caractères, opposition qui fait le charme et le piment de ces répliques vives et spirituelles, sincères et séductrices, servies avec subtilité par des comédiens investis.

 

Morale de la fable : à découvrir ! 

 

Sarah del Pino

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


La Veuve et le Grillon, de Daniel Soulier

Compagnie Soulier-Barnes

Mise en scène : Daniel Soulier

Avec : Jeanne Vitez, Daniel Soulier

Scénographie et costumes : Camilla Barnes

Musique : Julien Skowron

Son : Jacques Cassard

Le Lucernaire • 53, rue Notre-Dame-des-Champs • 75006 Paris

Réservations : 01 45 44 57 34

À partir du 10 septembre 2008, du mardi au samedi à 18 h 30, dimanche à 17 heures

Durée : 1 h 20

20 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher