Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 17:03

Décollage réussi


Par Claire Néel

Les Trois Coups.com


Les jumeaux Ivancic s’emparent de la salle du Théâtre 13 pour devenir les frères Wright, des Américains, premiers hommes volants, le 17 décembre 1903, dans un avion qu’ils ont conçu, et nous entraînent dans cette aventure exaltante avec « le Vol de Kitty Hawk » de Georges Dupuis, sous la direction d’Yves Pignot. Décollage réussi pour tout le personnel de bord !

Georges Dupuis emporte un beau défi en signant cette pièce. En effet, le sujet peut paraître complexe et laborieux, mêlant histoire et science puisqu’il s’agit de revivre la découverte de l’aviation, finalement, avec toutes les avancées techniques jalonnant l’évolution de la recherche. Mais l’histoire de l’humanité est étroitement liée à des histoires d’hommes, et ce sont des destins magnifiques qui se déplient sous nos yeux, sublimés par la passion du rêve de voler, communicative. Les autres progrès en germe autour de 1900 sont aussi dessinés : les débuts de la photographie et les prémices d’une certaine liberté pour les femmes, par exemple. La pièce réunit finement les ingrédients qui tiennent en haleine : suspens de la recherche et rebondissements, humour, amours, pressions de l’extérieur… Et, si la pièce est effectivement datée, sa construction, l’écriture fluide et facile d’accès nous parlent d’aujourd’hui.

Le metteur en scène Yves Pignot est soucieux de nous faire pénétrer dans ces années 1900. Il plante un décor réaliste, celui de la boutique de vélos des frères Wright, bien rangée puis bouleversée par la frénésie créatrice des deux inventeurs. Il habille les protagonistes en costumes d’époque et peint un univers sépia lumineux, sans bouder pour autant les moyens modernes de projection d’images sur un écran de tissu aérien. De la poésie, aussi, est semée dans ce spectacle : je vous laisse la jolie surprise de découvrir la retranscription du premier envol de la machine…

Pascal et Philippe Ivancic interprètent avec brio deux frères tellement différents, nécessairement complémentaires… Le premier est la figure du « plus sympathique des deux » et il réussit à conjuguer harmonieusement humilité et acharnement. Le second, quant à lui, est un ours sensible, d’une drôlerie surprenante. Un coup de chapeau tout spécial à Jean Hache dans le rôle du père pour son calme précis et bouillonnant, son autorité et l’amour sans faille qu’il transpire pour ses trois enfants. Rosalie Symon, justement, est sa fille Katharine, mélange de passion et de douceur, le visage féminin de la famille. Firmine Richard, dans son jeu toujours spontané, incarne une voisine que l’on aimerait avoir, trop présente mais chaleureuse, tempérament ponctué d’éclats de colère ou de rire, et les déclenchant. Laurent Benoît campe généreusement un théoricien dévoré par son désir de voir un « plus lourd que l’air » s’envoler avant de mourir. Enfin, saluons la grâce et le pétillement de Valérie Karsenti, la photographe débarquée à Dayton pour assister les chercheurs, personnage entier plus ambigu qu’il n’y paraît…

L’énergie et la tendresse des comédiens servent admirablement cette épopée incroyable. Tous les sept nous transmettent leur foi fougueuse et l’envie de croire, de s’accrocher coûte que coûte à son rêve, si fou soit-il. 

Claire Néel


Le Vol de Kitty Hawk, de Georges Dupuis

Compagnie Depuis-depuis • 2, chemin de la Beauce • 91750 Champcueil

09 54 77 95 76

Mise en scène : Yves Pignot

Assistante à la mise en scène : Hélène Labardier

Avec : Laurent Benoît, Jean Hache, Pascal Ivancic, Philippe Ivancic, Valérie Karsenti, Firmine Richard, Rosalie Symon

Costumes : Emily Beer

Décors : Jacques Voizot

Lumières : Jacques Rouveyrollis

Coréalisation : Théâtre 13

Théâtre 13 • 103 A, boulevard Auguste-Blanqui • 75013 Paris

Réservations : 01 45 88 62 22

Du 2 septembre au 12 octobre 2008, les mardi, mercredi, vendredi à 20 h 30, les jeudi et samedi à 19 h 30, le dimanche de 13 h 30 à 14 h 30

Non-voyants : audiodescription via casque les jeudi et dimanche entre le 18 septembre et le 5 octobre 2008

Durée : 1 h 45 sans entracte

22 € | 15 € | tarif unique à 13 € le 13 de chaque mois

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher