Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 19:31

Performance aboutie

 

Olivier Poujol – comédien, metteur en scène et danseur – nous invite chaque jour à (re)découvrir l’univers mystérieux et sobre du poète portugais Fernando Pessoa. C’est le spectacle emblématique du travail artistique de la compagnie L’Élan bleu, dont il est fondateur. Situées à la croisée des dramaturgies contemporaines et des nouvelles technologies numériques, ses recherches scéniques tentent à construire tout un espace sonore et visuel original, dans lequel s’inscrit profondément l’œuvre dramatique.

 

Cette création théâtrale fait appel au titre Intervalle, celui d’un des poèmes de Pessoa, tandis que tous les éléments de la scénographie semblent mettre en forme cette phrase connue du poète : « Je me sens multiple. Je suis comme une salle peuplée d’innombrables et fantastiques miroirs ». Ainsi, dans un espace épuré, le jeu de lumières et de miroirs remplace la scénographie classique. La voix et le corps de l’artiste se marient avec la technologie numérique aussi parfaitement que la vie du poète en question pénètre dans son écriture.

 

 

À travers les textes de Pessoa naît sur scène un être diabolique, sombrant dans la folie et la solitude. Nous sommes alors éblouis par la performance de l’artiste, qui, seul sur scène, interprète et incarne plusieurs personnages. Olivier Poujol, qui se met en scène lui-même dans l’espace numérique omniprésent, devient cette scène vivante où passent plusieurs acteurs qui jouent plusieurs pièces. C’est comme si Pessoa et ses doubles, ses hétéronymes (pour utiliser le nom du concept littéraire inventé par Pessoa) s’exprimaient à travers le corps du comédien habité ou hanté par de multiples personnages. L’acteur devient ici passeur, à travers lequel le spectateur peut accéder à l’univers mental et onirique de Pessoa. Un véritable exploit physique et vocal, qui atteint et épuise en même temps le spectateur.

 

Cette création nécessite donc de la part du spectateur une grande disposition à se laisser pénétrer par une œuvre qui peut être bouleversante. Sinon, l’émotion ne se crée pas. Nous sommes émus devant de belles images scéniques, mais déçus par leur froideur. Peut-être le spectacle est-il trop hermétique et trop inaccessible pour capter notre attention pendant une heure. Trop longue peut-être aussi, cette œuvre manque souvent de naturel, avec un comédien mimant la vie, mais dans l’artifice et le surjeu, à la voix recomposée et modifiée numériquement. Au nom de la modernité à tout prix, la performance aboutit alors à une sorte d’univers design tout en restant trop technique et trop parfaite. 

 

Maja Saraczyńska

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Intervalle # Persona, d’après Fernando Pessoa

Compagnie L’Élan bleu • 61, rue de l’Abbaye • 50100 Cherbourg-Octeville

02 33 04 48 14

info@clebarts.com

www.clebarts.com

Conception, dramaturgie et interprétation : Olivier Poujol

Assistant à la mise en scène : Christophe Tostain

Avec : Olivier Poujol

Chorégraphe : Damiano Foa, Laura Simi

Scénographie : Silvio Crescoli

Lumière : Jean-Yves Courcoux

Son : Arnaud Léger, Frédéric Deslias

Régisseur : Christophe Braconnier

Présence Pasteur • 13, rue du Pont-Trouca • 84000 Avignon

Réservations : 04 32 74 18 54

Du 10 juillet au 2 août 2008 à 12 h 40

Durée : 1 h 5

14 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher