Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 17:20

Ah non ! C’est un peu court jeune homme !

On pouvait dire… Oh Dieu !…

bien des choses en somme !

 

Créée en 2001, la pièce montée par la Compagnie du Midi a pris un sacré coup de vieux ! Sous prétexte de rafraîchir la mise en scène, ils ont réussi à dénaturer complètement le propos de Jean-Claude Grumberg.

 

Déjà en 2004, la Compagnie du Midi avait irrité notre critique préféré à propos des Partitions frauduleuses, de Matéï Visniec, et je peux reprendre presque mot à mot ce qu’il en disait : « Pourtant, la représentation partait sur les chapeaux de roue… Ensuite, et jusqu’à la fin, ça se dégrade de minute en minute jusqu’à la consternation totale. Le jeu part dans l’hystérie et “progresse” inéluctablement vers le n’importe quoi. À partir de là, Visniec a beau nous dire des choses intéressantes, je m’en fous comme de mon premier pantalon. Je ne vois que des ectoplasmes qui s’agitent frénétiquement sur le plateau, j’attends la délivrance de la fin. Elle n’arrive qu’au bout de une heure et dix minutes… » Signé : Vincent Cambier.

 

C’est hélas, encore une fois, ce qui se passe avec les Courtes données au théâtre de La Condition des soies. Pourtant, la première mise en scène était parfaitement réussie. Le texte de Jean-Claude Grumberg était pris au pied de la lettre, sans trop de décalage dans le jeu, et c’était autrement plus efficace.

 

« Courtes »

 

Bien entendu, le but que poursuit le metteur en scène est de dénoncer l’intolérable cruauté et la bêtise qui ont permis les atrocités des mesures antijuives, puis des camps d’extermination pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est en effet l’idée fixe de Jean-Claude Grumberg, et il ne s’en cache pas. Mais il a choisi pour cela un moteur puissant, qui est le rire. Il met en scène des gens ordinaires, dans des situations quotidiennes, qui distillent en toute innocence les paroles les plus horribles et la méchanceté la plus bête. Grumberg fait confiance au lecteur et au spectateur pour comprendre son propos…

 

Or, ici, on ne peut même pas sourire devant un jeu tellement outré et sans aucune surprise. Tout est si exagéré, enflé, sans finesse, qu’il n’y a pas la moindre place pour la réflexion. La même compagnie présente en alternance une pièce de Bertolt Brecht. On ne peut donc pas douter des intentions engagées de la Compagnie du Midi. Mais, dit l’adage, l’enfer est pavé de bonnes intentions !… 

 

Camille Vivante

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Courtes, de Jean-Claude Grumberg

Compagnie du Midi • 13, boulevard Magenta • 75010 Paris

Anne Gégu : 01 53 28 10 21 | 06 11 17 63 85

compagniedumidi@free.fr

www.compagniedumidi.fr

Mise en scène : Antoine Chalard

Avec : Antoine Chalard, Brigitte Guedj, Florent Malburet

Création lumière : Aurélien Amsellem

Création visuelle : Vivien Simon

La Condition des soies • 13, rue de la Croix • 84000 Avignon

Réservations : 04 32 74 16 49

Du 14 juillet au 2 août à 17 h 50, jours pairs

Durée : 1 h 20

16 € | 12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher