Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 16:02

En toute simplicité


Par Alexandra Cartet

Les Trois Coups.com


« Et pendant ce temps-là, les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets » : titre improbable pour ce spectacle tout autant surprenant. Raphaële Moussafir est seule en scène. Exercice difficile. Elle s’en sort à merveille, avec humour, douceur et générosité.

Un plateau nu : une seule comédienne. La couleur est annoncée dès l’entrée en scène de Raphaële Moussafir : une tenue décontractée et simple. Ici, c’est à la bonne franquette.

J’ai souvent trouvé les seuls en scène barbants, le one-man-show notamment : il nous faut rire, et tous les moyens sont bons, même les plus minables, pour que l’artiste arrive à ses fins. Du coup, chaque seul en scène, avant même de l’avoir vu, m’inquiète et réveille mon sens critique. Entrer au Théâtre des Béliers a dissipé toutes mes craintes. Il est de ces lieux à la fois simples et professionnels. Les murs transpirent le sérieux et l’artistique. Sensation que j’ai déjà eu à plusieurs reprises en franchissant la porte de ce théâtre.

Ce qui m’est tout de suite parvenu de Raphaële Moussafir, c’est sa voix. Elle est profonde et pleine d’humour. Rien qu’à l’entendre, on a le sourire. De plus, la comédienne sait se servir de son outil de manière efficace. Elle incarne les différents personnages de son histoire : son père, sa mère, son frère, sa grand-mère. Ils flirtent tous avec le cliché et la caricature. C’est souvent un seul détail qui les dessine : un doigt qui tire sur les pattes d’oie du visage, une cuillère en bois imaginaire qu’on agite dans un saladier tout autant fictif. Raphaële Moussafir invente ainsi un univers très concret, gorgé d’images. En outre, sa nonchalance naturelle sert son propos à merveille.

Et pendant ce temps-là les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets est un spectacle qui vaut le détour. En sortant de là, mes zygomatiques étaient courbaturés et mon esprit léger. Je n’ai pas hurlé de rire, mais mon sourire s’étirait au fur et à mesure. Raphaële Moussafir m’a fait du bien, par exemple au moment où elle fait semblant d’être sur sa bicyclette. Un régal. 

Alexandra Cartet


Et pendant ce temps-là, les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets, de Raphaële Moussafir

Prod Illimitées • 36, rue de Turin • 75008 Paris

01 48 78 88 12

www.productionsillimitees.com

Mise en scène : Isabelle Jeanbrau et Alban Aumard

Avec : Raphaële Moussafir

Costumes : Alice Touvet

Lumières : Nicolas Lamartine

Théâtre des Béliers • 53, rue du Portail-Magnanen • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 21 07

Du 10 juillet au 2 août 2008 à 12 h 30

Durée : 1 heure

15 € | 10,50 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher