Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 21:21

Psychothérapitre
de music-hall


Par Cédric Enjalbert

Les Trois Coups.com


Clown blanc, nez rouge, petit bonnet et grosses godasses, propose service. Thérapie de groupe. Soin de l’âme. Prendre rendez-vous auprès du Dr Buffo. Pour la saison Off 2008, présentée au Théâtre du Chêne-Noir, c’est un peu tard. Mais rassurez-vous, le psychothérapitre hagard continue sa tournée. Avis aux blessés du cœur atrophiés de la ridule, à tous les estropiés du sourire, mais aussi aux rêveurs pathologiques et autres malades d’émotion.

Buffo maugrée. Il est comme ça. Pas de Monsieur Loyal, pas de tapis rouge, de pantalon jaune, de nœud papillon à points, de veste à rayures. Pas de fanfaronnade mirlitonnesque. Il entre dans la salle par le fond, en bonnet de laine et costume noir. Il lance un pied sur la scène, puis l’autre. Maugrée encore, dans sa langue. Va droit vers un piano à queue, soulève le couvercle, se glisse sur le matelas de cordes et referme. Trois messages à l’intention des importuns donnent le ton : « Do not disturb », « Cassez-vous », « Répétition ».

Et de répétition, il en est en effet question pour ce Buffo qui perfectionne inlassablement son numéro. Buffo, nouvelle version, c’est d’ailleurs le titre du spectacle. On retrouve donc des familiers : le poulet en caoutchouc, le ballon rouge, le miniviolon et la trompette. Petits accessoires d’un univers bien clos, monde sans paroles plutôt incommode. Pas très loin de la piste aux étoiles, en fait. Bref, tête dans les nuages, au pays des pitres poétiques. Terre d’asile. Mime maladroit, évidemment, éloquent ventriloque, aussi, Buffo ne dit mot, mais nous parle au-dedans. Tour à tour triste, irrité, ahuri, songeur ou réjoui, il fait rire les petits et sourire les plus grands, en accordeur d’émotion, psychothérapitre de music-hall, docteur du cœur.

Il travaille en spécialiste. De la musique aux lumières, des pas de travers aux gestes de trop, tout est maîtrisé avec finesse et précision. Mime de rien, bien sûr. Un professionnel, vous dis-je, et formé aux meilleures écoles. Les écoles ? Les arts du cirque, une rencontre avec la dame Fratellini, mais aussi un doctorat de psychologie, auprès des autistes. Terre d’asile, pensait-on ? On ne croyait pas si bien dire, et l’on comprend dès lors un peu mieux la singularité de ce clown pas tout à fait comme les autres. Buffo ne m’a pas fait rire, ni même sourire. Mieux, il m’a ému. 

Cédric Enjalbert


Buffo, de Howard Buten

Avec : Howard Buten

Théâtre du Chêne-Noir • 8 bis, rue Sainte-Catherine • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 82 40 57

www.chenenoir.fr

Du 5 juillet au 27 juillet 2008 à 13 heures

Durée : 1 h 10

23 € | 16 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher