Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 19:31

Un « musicos » anarchiste au tendre cœur

 

Le théâtre L’Albatros présente « Colt Warmers, un guet-apens musical en couleur ». Spectacle théâtro-musical d’un personnage atypique, je dirais même complètement déjanté et effrayant à première vue.

 

Colt Warmers est en cavale ! C’est un peu comme si un dingue s’était réfugié dans la salle de spectacle le temps d’un « bœuf » au piano. À cette occasion, il nous présente son univers non moins fou, composé d’une chaussette, d’un plat de pâtes qui attend son chien, d’un pipeau bleu et d’un chapeau enfoncé sur la tête. Très vite, on se laisse attendrir, et le sale gosse est adopté.

 

Marc Wolters nous parle ici d’un autre lui, d’un lui révolté et tendre à la fois, d’un homme sans règles, sans limites, à première vue nihiliste, mais à la recherche de la tendresse. Il attend son chien, même s’il l’insulte. Ses doigts eux-mêmes ont besoin d’un peu de douceur pour s’apaiser et jouer. Et, encore une fois, s’il requiert de nous quelques bruits de fanfare, ce n’est que pour nous sentir au plus proche de lui.

 

C’est au vu de l’anarchisme débridé du personnage que nous rions. Ses provocations sont quasiment gratuites. Et il se partage entre l’obscurité des planques et le plein jour des avis de recherche. C’est une vedette à sa façon.

 

C’est notamment à travers sa musique que se révèle tout le côté sensible, fragile, noir et pourtant profondément optimiste de Colt Warmers. Comme tout le monde, finalement.

 

La scénographie est simple et empêche l’œil du spectateur de se disperser : un piano (pour le bœuf), un tabouret (pour s’asseoir quand même !), une ampoule minuscule et un écran (pour les ambiances). La lumière sculpte l’espace et, tout en conservant une certaine obscurité nécessaire à l’univers de Colt Warmers, permet néanmoins de ne rien perdre du personnage.

 

Bourré d’énergie et de talent, Marc Wolters joue pour la troisième année consécutive Colt Warmers, au Off d’Avignon. Aujourd’hui, il trouve la juste mesure entre musique et théâtre. Et son côté « brut de décoffrage » nous embarque loin d’ici. Avec un personnage aussi extravagant et la liberté acquise par le comédien, tout est permis, même de créer une fanfare avec le public. 

 

Isabelle Desalos

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Colt Warmers, de Marc Wolters (auteur-compositeur)

Compagnie Le Fournil • 13 bis, rue Beccaria • 75012 Paris

01 46 28 21 09

compagnielefournil@free.fr

www.myspace.com/coltwarmers

Mise en scène : Marc Wolters

Regard extérieur : Pierre Lamoureux

Avec : Marc Wolters

L’Albatros • 29, rue des Teinturiers • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 86 11 33 | 04 90 85 23 23

Du 10 juillet au 2 août 2008 à 22 h 45

Durée : 1 h 15

16 € | 12 € | 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher