Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 01:21

Le voyage continue


Par Cédric Enjalbert

Les Trois Coups.com


Après un long et passionnant périple sur les pas de Sepùlveda à la découverte du « Neveu d’Amérique », Luis Jaime-Cortez poursuit l’aventure en terres latino-américaines et ibériques avec deux spectacles aux couleurs fort différentes. « Quiroga première… », une adaptation de contes fantastiques de l’Uruguayen Horacio Quiroga et « l’Île inconnue » du Portugais José Saramago. Embarquement immédiat.

Quiroga première… « la Trilogie du bonheur », premier épisode : le temps du rêve. Action ! Dans le noir, un homme apparaît dans le feu d’un projecteur. Chapeau mou et imper beige. Regard vide. Un petit air de Humphrey Bogart, pense-t-on. Une atmosphère de film en noir et blanc, de l’amour et du suspens, donc. Et une dimension fantastique en sus. Telles sont les composantes des histoires étranges contées par Horacio Quiroga. « Diète d’amour », ou comment mourir d’amour… et d’eau fraîche ; « la langue », variation sur les langues de vipère extraite du recueil Anaconda ; « l’Oreiller de plumes », où l’on comprend l’expression « lit de mort », tiré des Contes d’amour, de folie et de mort. Autant d’histoires courtes empreintes d’une inquiétante étrangeté, qui mêlent réalisme et fantastique, tout comme chez Maupassant (à partir duquel Luis Jaime-Cortez a d’ailleurs monté « En passant par Maupassant »).

L’Île inconnue. Dernier épisode de la trilogie : le temps de l’utopie. Départ à la recherche de soi-même, cette courte nouvelle de José Saramago adaptée pour le théâtre est un apologue pour les enfants (à l’usage des adultes). Un roi, une servante, un capitaine, un homme et sa requête, Luis Jaime-Cortez incarne tout ce petit monde. Sa requête ? Un bateau pour partir à la recherche de l’île inconnue, cette île que l’on ignore, mais qui ne peut qu’exister, tant qu’on le croit du moins, au fin fond de soi-même, dans son univers intérieur. Chercher son idéal et s’y tenir jusqu’à l’atteindre… si c’est possible, voilà peut-être l’une des leçons de ce texte aux accents politiques et philosophiques, que les adultes ne manqueront pas d’apprécier.

Si, des trois épisodes de la trilogie, l’on préfère le Neveu d’Amérique, plus théâtral – le voyage est plus dynamique et les personnages rencontrés plus nombreux –, moins fantastique et finalement peut-être plus spectaculaire, il reste cependant que ces deux épisodes permettent d’achever ce voyage littéraire riche de belles découvertes, comme une incitation à poursuivre la route par soi-même. Saluons à nouveau Luis Jaime-Cortez, comédien mais aussi généreux passeur de lecture. 

Cédric Enjalbert


Quiroga première…, d’après Horacio Quiroga

L’Île inconnue, de José Saramago Sepùlveda

Compagnie Luis-Jaime-Cortez • 31, rue des Morteaux • 92160 Antony

www.theatreduhibou.fr

Adaptation et interprétation : Luis Jaime-Cortez

Les Ateliers d’Amphoux • 10-12, rue d’Amphoux • 84000 Avignon

Du 10 juillet au 2 août 2008 à 14 heures

Réservations : 04 90 86 17 12

Durée : 1 h 30

Prix des places : 15 € | 12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher