Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 21:22

Le corps poétique

 

L’ancienne caserne des pompiers de la rue Caretterie à Avignon n’a gardé de son ancienne utilité que le nom. Car c’est bel et bien un théâtre que l’on trouve à cette adresse. Le lieu accueille pendant le Off du Festival des compagnies de la région Champagne-Ardenne. Parmi elles, C.F.B. 451 de Christian et François ben Aïm propose une création datant de 2007, alliant danse, théâtre, musique : « You’re a Bird, Now ! »

 

Avant toute chose, n’hésitez pas à passer voir Ici reposent, installation marionnettique et vidéotique de la compagnie Pseudonymo, installée dans les locaux de l’ancienne caserne. Leur galerie de personnages étranges et fantastiques, mise en valeur avec simplicité et esthétisme, est une irrésistible invitation à se perdre dans cet univers certes assez dérangeant mais tellement merveilleux. L’art de la marionnette apparaît dès lors au néophyte en la matière que je suis comme une porte ouverte vers la satisfaction inépuisable de l’imaginaire.

 

Passé cette première et agréable découverte, les portes du théâtre s’ouvrent sur une scène recouverte du sol au mur du fond par de grandes bâches d’un blanc éclatant. Un fauteuil… quelques très rares accessoires… Un homme est là, des écouteurs sur les oreilles. L’orange et le noir électrique de ses vêtements créent un contraste violent avec ce qui l’entoure. Il reste là, bercé par la musique, que lui seul entend, étendu au centre de son univers. Douce et cruelle solitude. Un sursaut, une envie, la musique le fait se dresser. Il semble avoir besoin de créer quelque chose.

 

« You’re a Bird, Now ! » | D. R.

 

Dès lors, l’oiseau Ben Aïm nous enmène avec lui dans un univers où le langage du corps se mêle à celui de la musique pour sublimer le drame de la solitude. Ici, point de raisonnement, d’intellectualisation ni de sens à l’acte. Je décide de rendre les armes de l’analyse et me livre à cœur ouvert aux images qui me sont proposées.

 

Le corps du danseur est habité par le rock acoustique teinté d’accents orientaux de Malik Moarès, présence visible à certains moments, invisible à d’autres, comme ces fantômes que l’on ne veut pas laisser partir, et qui bercent de leur chant familier nos instants de nostalgie. Ces images m’ont touché. Vous dire pourquoi et comment n’aurait pas grand intérêt, tout comme se livrer à une analyse ou une interprétation de ces images dans cet article. La poésie comme celle qui habite You’re a Bird, Now ! parle à l’âme, et chacun y verra donc sa propre vérité.

 

Seules ombres au tableau : des images amorcées et brutalement enlevées à notre imaginaire déjà engagé. J’ai parfois eu le sentiment que Christian ben Aïm ne me donnait pas le temps ni la possibilité d’investir son univers. En outre, l’interprétation musicale de Malik Moarès est un peu faible techniquement et manque d’engagement, d’âme, de passion.

 

Un moment placé sous le sceau vital, précieux et rare de la poésie, de l’émerveillement. Christian ben Aïm et Malik Moarès ont su mettre en poésie corporelle, visuelle et sensorielle le drame de nos existences solitaires et égocentrées. 

 

Benjamin Brenière

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


You’re a Bird, Now !, de Christian ben Aïm

C.F.B. 451 • 53, rue du Général-Leclerc • 94270 Le Kremlin-Bicêtre

Tél/télécopie : 01 43 60 76 11

Portable : 06 15 41 39 20 

Cfb451@hotmail.com

www.cfb451.com

Création, interprétation et texte : Christian ben Aïm

Création musicale et interprétation en direct : Malik Moarès

Scénographie : Pierre-Antoine Thierry

Lumières : Laurent Patissier

Costumes : Anne Laval

Masques : Frédéric Sarezza

Images vidéo : Mélusine Thiry

Régie son : Medhi Ahoudig

Régies à Avignon : Stéphane Gibert

Avec le soutien de la région Champagne-Ardenne

Caserne des Pompiers • 116, rue de la Carreterie • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 86 02 17 | 06 25 57 10 26

Du 4 au 26 juillet 2008 à 17 h 30, relâches les 14 et 21 juillet

Durée : 50 minutes

13 € | 9 € | 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher