Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 01:12

La sauce prend !

 

« La Fin des haricots ? » tranche avec le reste de la programmation du petit théâtre de la Bourse du travail C.G.T. Parmi une majorité de concerts, la compagnie La Sauce aux clowns nous propose un spectacle engagé à voir en famille. Elle aborde le sujet des O.G.M. sur le mode de l’absurde, avec un résultat drôle et attachant.

 

Trois idées sont à la base de ce projet : dénoncer les O.G.M., traiter du sujet de manière humoristique et agrémenter le spectacle de morceaux joués au tuba. Nous suivons alors les aventures de trois personnages clownesques qui se battent pour conserver le dernier haricot non transgénique. Une gigantesque course-poursuite qui passe par la lune et se termine au paradis.

 

Certes, on peut regretter que, sous prétexte de s’adresser aux enfants, l’argumentation se contente de quelques phrases un peu simplistes. La seule réplique qui critique ouvertement les O.G.M. se résume à « les O.G.M., c’est très dangereux parce que ça va rendre en esclavage tous les agriculteurs ! ». L’engagement politique de la compagnie apparaît alors comme un simple prétexte à l’élaboration de l’histoire. Nos charmants clowns ne parviennent à convaincre personne et surtout pas les enfants à qui on n’explique même pas ce que sont les O.G.M. !

 

Les personnages sont, eux, très efficaces. Pierre Azaïs nous joue un attendrissant scientifique anglais qui s’émerveille de tout et voit le bien partout. Son précieux acolyte est un Français plein de bonne volonté mais bien maladroit ! Ivan Ferré en fait un clown charmant et très efficace. Enfin, à la manière des dessins animés de Tex Avery, Éric Craviatto est hilarant dans son rôle de méchant Chilien au service de M. Monopole. Les trois comédiens sont de très bons clowns. D’ailleurs, petits et grands rient bien volontiers à leurs pitreries malgré quelques problèmes ponctuels de rythme.

 

La Fin des haricots ? est aussi un spectacle pédagogique. Tout d’abord, il sensibilise les enfants à l’anglais et à l’espagnol. En effet, chaque personnage parle sa langue, et l’acolyte se charge de faire l’interprète. En plus, les comédiens, qui sont aussi musiciens, sensibilisent les enfants au tuba. Ces instruments constituent indéniablement la force du spectacle. Un silence religieux s’installe dans la salle dès que le trio se met à jouer. Tous les spectateurs sont fascinés par la beauté et la puissance de ces instruments. Je me souviens à ce propos d’une très belle scène de course-poursuite, que les tubas ponctuent avec intelligence et pertinence. On regrette alors qu’ils ne soient pas plus intégrés à la mise en scène puisque leur présence n’est finalement jamais justifiée dans l’histoire. Ils apparaissent alors comme un accessoire gratuit. C’est dommage, car leur utilisation reste une très bonne idée !

 

Mais malgré ces quelques critiques, on passe un moment très agréable en compagnie de La Sauce aux clowns. 

 

Bianca Guitton

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


La Fin des haricots ?, de La Sauce aux clowns

Compagnie La Sauce aux clowns • 25, avenue du Blanchissage • Avignon

04 90 82 01 48 | Ivan Ferré : 06 14 25 11 07

lasauceauxclowns@free.fr

http://lasauceauxclowns.free.fr

Mise en scène : Ivan Ferré et Anne Rousseau

Avec : Ivan Ferré, Pierre Azaïs, Éric Craviatto

Conseils artistiques : Véronique Bourdon

Théâtre de la Bourse-du-Travail C.G.T. • 8, rue Campane • Avignon

Réservations : 06 33 83 44 42

Du 10 juillet 2008 au 2 août 2008 à 14 heures

Durée : 50 min

10 € | 7 € | 7 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher