Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 22:50

Une belle cavale, dont le galop s’emballe

 

« Frauen und Herren, ladies and gentlemen, mesdames et messieurs… bienvenue au cabaret ! » Ne vous laissez pas rebuter par les couloirs labyrinthiques du collège de La Salle, par ses toilettes sales et la température glaciale du gymnase. Venez donc assister au beau spectacle de Sam Harkand & Cie : « Cavale, le cabaret grotesque » !

 

Les derniers membres du cabaret Amantillado sont venus se réfugier en France, « pays des droits de l’homme, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité », pour nous raconter leur histoire. Ils ont fui leur pays, où la nouvelle politique des dirigeants cherche à faire disparaître la pauvreté – voire les pauvres eux-mêmes… La solution est simple : il faut stimuler l’ascension sociale en stigmatisant ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas intégrer le système.

 

Détrompez-vous ! L’auteur, Patrick Rabier, parvient à éviter avec habileté l’effet gros sabots et bourrage de crâne. L’argumentation se révèle en effet subtile, nuancée et juste. Certes, il prêche un public déjà convaincu. Son texte nous explique néanmoins avec finesse et humour pourquoi une partie de la population se laisse convaincre par les beaux discours des politiciens… cupides et véreux (oui, eux, en revanche, sont diabolisés sans aucun scrupule !). On peut cependant regretter la longueur de certains dialogues. Faute d’être mieux rythmés ou plus synthétisés, ils deviennent un flot de paroles dont on décroche assez facilement. Pourquoi ne pas les avoir transformés en chansons par exemple ?

 

Car en effet, comme tout cabaret digne de ce nom, les comédiens chantent (par contre, ils dansent peu !). Il s’agit essentiellement de standards français engagés : Foule sentimentale d’Alain Souchon, Ma petite entreprise d’Alain Baschung, Argent, trop cher du groupe Téléphone… Richard Rozenbaum les a réarrangées pour qu’elles se fondent dans le spectacle : elles prennent étonnamment tout leur sens !

 

« Cavale »

 

Six remarquables acteurs font vivre cet univers loufoque et grotesque, digne des films de Tim Burton. Je tiens pourtant à souligner le travail de deux comédiennes : Marianne Fontaine se fait remarquer par sa folie, sa force et sa capacité à se métamorphoser d’un rôle à l’autre ; Magali Bazart, quant à elle, émeut avec finesse dans le rôle de Böm et devient hilarante lorsqu’elle endosse l’imperméable de l’agent Zigma.

 

Non contents de chanter, ces comédiens actionnent une quinzaine de marionnettes. Soulignons à ce propos le travail formidable de Cédric Pera, dont les très belles marionnettes expriment une large palette d’émotions. Ces corps en bois prennent vie pour servir le récit de nos artistes de cabaret.

 

J’ai néanmoins été très gênée par ce qui me semble une erreur de mise en scène. En effet, parmi tous les personnages, il y a les cinq membres du cabaret et ceux qu’ils ont rencontrés au cours de leurs aventures. Ces derniers sont soit des marionnettes, soit des personnages incarnés par les comédiens, qui changent alors de costume. On ne comprend pas ce qui va déterminer ce choix plutôt qu’un autre. Dès lors, on a du mal à comprendre à quel moment les comédiens jouent les membres du cabaret ou bien un autre personnage. Patrick Rabier, qui a également réalisé la mise en scène, aurait peut-être dû trancher plus nettement : ou bien tous les personnages auxquels ils font allusion sont des marionnettes, ou bien les cinq membres du cabaret se chargent d’incarner les différents rôles.

 

Le spectacle aurait mérité une clarification des choix de mise en scène et un meilleur équilibre entre les passages dialogués et les passages chantés. Cela nous aurait sans doute aidés à profiter de ces deux petites heures de spectacle à leur juste valeur ! 

 

Bianca Guitton

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Cavale, de Patrick Rabier

Sam Harkand & Cie • 56, rue Berlioz • 13006 Marseille

04 96 12 62 91 | 06 64 36 87 50

theatre.mariejeanne@free.fr

http://cavale.hautetfort.com

http://myspace.com/samharkand

http://theatre.mariejeanne.free.fr

Mise en scène : Patrick Rabier

Avec : Magali Bazart, Sébastien Dehaye, Sylvain Mouly, Caroline Puyet, Frédérique Souloumiac, Marianne Fontaine

Composition et mise en sons : Richard Rozembaum

Costumes, masques, marionnettes, maquillage : Cédric Pera

Décorateur : Mathieu Holderbach

Créateur lumière : Vincent Guibal

Collège de La Salle • 1, place Pasteur • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 88 00 56

Du 10 au 26 juillet 2008 à 22 h 45

Durée : 1 h 50

14 € | 10 € | 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher