Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 01:32

Don Quichotte pour tous !

 

La nuit, dans la pinède de Villeneuve en scène, j’assiste à « Somewhere… la Mancha », d’après « Don Quichotte » de Cervantès, adapté et mis en scène par Irina Brook. Don Quichotte y est perdu entre l’Amérique et la chevalerie, les paraboles de Woody Allen et les blagues du cru de Sancho Pança. C’est un conte pour tous, dans lequel on entre comme dans du beurre.

 

Irina Brook nous offre un road-movie déjanté, qui touche à l’essence même du mythe de Don Quichotte. Celui-ci est rejoué face aux spectateurs comme un rituel : il faut que le héros passe toutes les étapes (de l’adoubement à la défense des opprimés) pour nous faire traverser avec lui la route de l’imaginaire et des désirs. En nous donnant vue et prise sur ses rêves, il nous ouvre le portail des nôtres. Somewhere… la Mancha est une grande épopée.

 

Et pourtant, la scène est petite, réduite au minimum. Au fond, un grand tissu blanc utilisé pour réfléchir la lumière, et les acteurs ont parfois l’air d’être devant un écran de télé resté allumé. De fait, le périple de Don Quichotte (Augustin Ruhabura) et son « écuyer » va les amener à jouer pour une émission et, surtout, à mettre en scène leurs chimères. Ce qu’ils font avec brio, en se servant de tout un bric-à-brac et en réinventant le monde à partir de ce qu’il leur propose. Ainsi la canne à pêche ou le manche à balai se révèlent de meilleures épées que celles en plastique de la télé.

 

Avec la solennité grandiose que dégage Augustin Ruhabura dans son rôle, comment ne pas y croire ? Comment ne pas être impressionné par ce Don Quichotte, ne pas vouloir l’aider à triompher ? À ses côtés, Sancho Pança (Gérald Papasian) nous rappelle la réalité à grands coups de blagues – souvent douteuses – et protège notre justicier de sa propre justice. Lui aussi a de grands rêves : il rêve d’Oscars, d’imprésarios… Il nous livre tout de lui, ce que nous recevons avec plaisir et empathie.

 

« Somewhere… la Mancha » | © Pascal François

 

Les autres acteurs nous entraînent tout autant. Ils donnent vie à tout un monde, et les spectateurs entrent dans la mise en scène, applaudissant devant l’injonction d’un panneau « applause » ou encore riant des tours qui leur sont présentés. Pris dans l’aventure, nous allons de surprise en surprise. En effet, Don Quichotte et Sancho Pança rencontrent une multitude de personnages issus du folklore américain – les motards de Harley en chevaliers modernes ; le vendeur de hot-dog tourmenté par son patron ; l’amish avec une casserole, pardon, un heaume, sur la tête, etc. –, interprétés par trois acteurs et une actrice entre deux changements éclairs de costumes et de rythme.

 

Ces personnages nous livrent donc de petites histoires qui nous font rire en même temps qu’elles anéantissent, petit à petit, Don Quichotte et ses « enchantements ». C’est peut-être pour ça que la fin est si triste. Car si le rire est un invité fréquent, le personnage de Don Quichotte est constamment au bord de la rupture.

 

Hélas, le lieu est froid et peu confortable et la pièce dure deux heures. Il semblerait qu’Irina Brook ait voulu garder toutes les propositions de jeu des comédiens. Il y a donc quelques longueurs qui encombrent la pièce. Toujours est-il que Somewhere… la Mancha, créé de trois fois rien, est un spectacle à voir. 

 

Annabelle Verhaeghe

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Somewhere… La Mancha, d’après « Don Quichotte » de Cervantès, librement adapté par Irina Brook et Marie-Paule Ramo

Compagnie Irina-Brook • 31,avenue de Lorraine • 78110 Le Vésinet

03 86 93 09 31

Mise en scène : Irina Brook

Avec : Lorie Baghdasarian, Jerry Di Giacomo, Gérald Papasian, Christian Pélissier, Augustin Ruhabura, Bartlomiej Soroczynski

Scénographie : Noëlle Ginefri

Arrangements musicaux°: Vincent Bonzom

Lumières : Arnaud Jung

Régie plateau : Gérard Carrier

Régie générale : Thibault Ducros

Contact tournée : Olivier Allemand

03 86 93 09 14 | 06 88 18 10 62

production@mcnn.fr

Villeneuve-en-scène • place Charles-David • 30400 Villeneuve-lès-Avignon

Réservations : 04 90 26 07 40

Du 4 au 21 juillet 2008 à 22 heures, relâche le 15 juillet

Durée : 2 heures

17 € | 15 € | 13 €| 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher