Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 14:55

Théâtre des Célestins à Lyon, 2008-2009

 

Claudia Stavisky et Patrick Penot présentaient ce matin, sur le plateau de la Grande Salle du Théâtre des Célestins de Lyon, leur programmation pour la rentrée prochaine.

 

Alors que le modèle français du théâtre public bat de l’aile, les directeurs des Célestins, fervents défenseurs de la « libre circulation des œuvres et des citoyens », résistent au désengagement de l’État et militent pour un « Schengen du théâtre ». Ils affirment leur désir d’abolir les frontières réelles ou symboliques pour continuer à faire du théâtre public un lieu de création et de diffusion d’œuvres d’art accessibles à tous.

 

Centre dramatique soutenu par la Ville de Lyon, le Théâtre des Célestins bénéficie d’un rayonnement national et poursuit une politique d’ouverture sur la scène internationale. Il enregistre cette année une hausse du taux de fréquentation de 4 à 5 %, grâce à une programmation toujours plus éclectique.

 

La saison 2008/2009, majoritairement consacrée aux auteurs vivants, débutera avec un classique du répertoire français, la Seconde Surprise de l’amour de Marivaux, mis en scène par Luc Bondy, qui a reçu 5 nominations aux Molières 2008. Autres classiques au programme : Cœur ardent d’Alexandre Ostrovski (texte français d’André Markowicz), mis en scène par Christophe Rauck, une fresque sociale, historique et humaine ; Antigone de Sophocle, mis en scène par René Loyon, ou encore Hamlet de Shakespeare, mis en scène par Claire Lasne-Darcueil.

 

Poursuivant sa politique d’accompagnement et de soutien aux compagnies régionales, le Théâtre des Célestins accueillera en création cette année, la Compagnie des Lumas avec les metteurs en scène Angélique Clairand et Éric Massé, interrogeants les vertus du rire comme catharsis, dans la continuité d’un travail de réflexion sur l’enfermement mental. On retrouvera également le Groupe Décembre, qui nous avait enchantés, la saison passée, avec Caresses, mis en scène par Christian Taponard.

 

La scène internationale sera également à l’honneur avec la troupe de Saint-Pétersbourg dans Vie et destin (spectacle en russe surtitré en français) d’après Vassili Grossman, adapaté et mis en scène par Lev Dodine. La troupe mythique de l’Opéra de Pékin (musique, danse, théâtre, cirque, arts martiaux) comptant plus de 35 artistes sur scène fera également le déplacement au mois de mars.

 

En outre, après Forêts, qui avait été un évènement marquant pour le public des Célestins, l’auteur et metteur en scène canadien Wajdi Mouawad offre en avril le deuxième volet de son triptyque avec Littoral. À ne pas manquer !

 

Les Célestins s’engagent par ailleurs à partager leurs moyens de production et coproduisent ainsi plusieurs spectacles, dont la Ville de Martin Crimp, mis en scène par Marc Paquien, Le jour se lève, Léopold ! de Serge Valetti, mis en scène par Michel Didym (deux créateurs découverts avec Poeub, présenté en 2006 aux Célestins) ou encore l’Opéra de quat’sous dans une mise en scène singulière de Johanny Bert, où les corps des acteurs se confrontent aux corps des marionnettes.

 

Je terminerai ce résumé non exhaustif de la programmation à venir des Célestins avec les œuvres de sa directrice. Tout d’abord, les spectacles Blackbird et Jeux doubles créés dans les murs du théâtre, forts de l’intérêt qu’ils ont suscité, accueilleront les spectateurs dans la Grande Salle cette fois. Et enfin Oncle Vania de Tchekov (monté au Théâtre des Bouffes-du-Nord à Paris), mis en scène également par Claudia Stavisky, viendra clore la saison avec un casting attractif : Jean-Pierre Bacri dans le rôle principal, Philippe Torreton, Marie Bunuel…

 

Et puis, en écho aux spectacles présentés au cours de cette nouvelle saison, plusieurs conférences et débats auront lieu, invitant le public à rencontrer des penseurs de notre temps autour de thèmes de société tels que « Les enjeux d’un spectacle européen », « Chine 1966, Tibet 2009, la transmission des arts en question », « Qui est vraiment guignol ? » – en résonance au spectacle Les embiernes recommencent, etc.

 

Et dans le cadre de la signature de la charte de coopération culturelle, des ateliers de pratique artistique seront mis en place avec des compagnies de théâtre. Entre autres, un projet autour du slam avec Éric Massé et un slameur lyonnais, ainsi qu’une session slam en perspective…

 

Vous pouvez d’ores et déjà télécharger le programme de la saison 2008/2009 sur le site internet du Théâtre des Célestins et faire votre sélection !

 

La présentation de saison s’est achevée sur la préoccupation du moment : Lyon sera-t-elle la Capitale européenne de la culture en 2013 ? Le mystère reste entier même si elle semble bien placée… Patrick Penot précise que si Lyon obtient ce titre, l’objectif sera d’accueillir des créations de jeunes metteurs en scène méconnus du grand public, engagées politiquement, qui traduisent « l’urgence de dire, de faire du théâtre ».

 

Audrey Chazelle

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Théâtre des Célestins • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon

Billetterie : 04 72 77 40 00 (ouverture des locations le mardi 26 août 2008)

www.celestins-lyon.org

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher