Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 21:29

La recette qui redonne du goût

 

La compagnie Ecla Théâtre propose des pièces classiques et musicales spécialement conçues pour que les jeunes enfants puissent accompagner leurs parents. La différence me direz-vous ? Ils ont trouvé les justes doses pour que le spectacle soit le meilleur possible.

 

Dans les Fourberies de Scapin, deux riches bourgeois, Géronte et Argante, tous deux aussi avares l’un que l’autre, sont partis en voyage d’affaires. Leurs fils respectifs ont abusé de leur liberté temporaire : Octave s’est marié avec la jolie mais pauvre Hyacinthe et Léandre est tombé amoureux de Zerbinette, une Égyptienne. Bien évidemment, le retour des pères sonne le glas de ces amours. Tous deux refusent que leurs enfants épousent des jeunes femmes qui ne soient pas de leur condition. Les deux jeunes fils vont alors demander à Scapin, le valet de Léandre, bien connu pour sa science de la ruse, de les aider. Molière dresse ici un portrait ironique de la bourgeoisie du xviie siècle en mêlant farce et comédie.


L’enjeu est ici de ravir les jeunes collégiens tout comme leurs parents. Comment donner à cette pièce, difficile d’accès par le langage et le thème, l’attrait nécessaire pour donner le goût du théâtre aux enfants et aux adolescents ?


les-fourberies-de-scapin-alf-fw.jpg

« les Fourberies de Scapin »


Prenez tout d’abord un décor qui stimule l’imaginaire : un bateau laissant deviner au loin un village au bord de la Méditerranée. Des personnages qui arrivent par l’arrière de ce bateau, comme par magie, pour étonner les plus petits. Habillez ces personnages de costumes s’inspirant du xviie siècle, mais avec des couleurs modernes, toniques et merveilleusement harmonieuses. Embellissez ces belles images par de la musique classique ou de style méditerranéen, qui on le sait favorisent les émotions, vous obtiendrez déjà un socle solide pour la réussite de la suite.


Choisissez ensuite des comédiens qui comprennent l’univers de la farce de manière subtile, qui créent des personnages à forte personnalité sans jamais tomber dans la caricature. Vous obtiendrez un Octave qui ressemble à un personnage de bande dessinée ou une Hyacinthe qui danse la tecktonik, et surtout un Scapin qui redouble d’énergie.


les-fourberies-de-scapin2-alf-fw.jpg

« les Fourberies de Scapin »


Enfin, saupoudrez le tout d’une mise en scène qui a compris ce que le jeune public attendait : du comique de répétition et des gags visuels. Pour le premier, vous pouvez compter sur le livret de Molière. Cependant, il n’est pas toujours aisé de reprendre un texte maintes fois entendu et interprété comme la célèbre et terrible réplique « mais que diable allait-il faire dans cette galère ! », ici réinventée. Certains enfants ont même pensé que la pièce avait été réécrite tant elle semblait moderne.


Pour les gags visuels, faites confiance à l’imagination du metteur en scène. Vous verrez des femmes présentées à travers des cadres de tableaux, un Octave qui se fait regonfler à l’aide d’une pompe imaginaire, ou un Léandre qui fait rebondir les autres personnages quand il saute…


Mélangez le tout et vous obtiendrez un spectacle qui remet Molière à la page du jour, une alliance subtile entre simplicité et modernité qui favorise l’imaginaire des enfants, qui n’hésitent pas à éclater de rire. Pour ne rien gâcher, vous pourrez en supplément obtenir une entrevue avec les comédiens à la fin du spectacle et leur poser des questions. Un beau coup d’éclat. 


Anne-Laure Fournier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Les Fourberies de Scapin, de Molière

Compagnie Ecla Théâtre • 25, rue Michel-Le-Comte • 75003 Paris

Téléphone : 01 40 27 82 06 | télécopie : 01 42 71 21 41

www.ecla-theatre.com

01 40 27 82 06

Mise en scène : Patrick Bricard

Assistant à la mise en scène : Sébastien Faglain

Avec : Gaëtan Aubry, Jacques Bernet, Philippe Carle-Empereur, Guillaume Ducreux, Jérémie Graine, Maia Gueritte, Loïc Pottier, Anne-Cécile Quivogne, Jacques Roehrich

Décors : Christophe Le Bruchec

Costumes : Mariam Papovyan

Régisseur : Baptiste Ruault

Théâtre du Gymnase • 38, boulevard de Bonne-Nouvelle • 75010 Paris

www.theatregymnase.com

Réservations : 01 42 72 00 33 | scolaires : 01 40 27 82 05

Du 15 avril au 20 juin 2008, en matinée, tous les jours à 14 h 30

Durée : 1 h 35

28 € | tarif réduit 18 € | groupes 14,50 € | tarifs différents pour les scolaires

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher