Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 21:28

« La Maison du lac »,

d’Ernest Thompson

 

Adaptation de Jean Piat, Pol Quentin et Dominique Piat

Mise en scène de Stéphane Hillel

Théâtre de Paris

« L’Avant-scène théâtre » nº 1241 (1er avril 2008)

 

La Maison du lac : Comme chaque été, Kate et Tom Murphy, un couple d’octogénaires passionnément amoureux, viennent passer les vacances dans leur maison près d’un lac, dans le Maine. Leur fille Claudia, dont ils étaient sans nouvelles depuis des mois, leur rend visite accompagnée de son nouvel ami et du fils de ce dernier, avant de partir en Europe. Kate et Tom se voient alors confier le jeune adolescent, avec lequel une complicité inattendue va naître peu à peu…


La Maison du lac met en scène un couple d’amants qui, au soir de leur vie, s’aiment comme au premier jour. Si le thème de la longévité amoureuse reste peu évoqué en littérature comme au théâtre, il trouve ici l’une de ses plus belles et émouvantes expressions. Loin cependant de toute volonté d’idéalisation, l’auteur s’interroge, avec beaucoup d’humour et une grande sensibilité, sur la difficile combinaison du couple et de la parentalité.


Au sommaire de ce numéro de L’Avant-scène théâtre :

> l’affiche du spectacle, faite de biographies de l’auteur, du metteur en scène et des comédiens ;

> un riche cahier de photographies de la mise en scène ;

> le texte intégral de la pièce ;

> un dossier illustré est consacré à Danielle Darrieux et Jean Piat, deux comédiens de légende réunis pour la première fois sur les planches. Un portrait et une interview des deux grands acteurs, ainsi que les témoignages de Pierre Arditi et de Francis Huster, permettent de redécouvrir des parcours et des personnalités hors du commun. Le metteur en scène, Stéphane Hillel, revient sur la préparation d’un tel spectacle. En fin de dossier, Rodolphe Fouano s’interroge sur le thème de la longévité amoureuse, très présent dans la pièce, mais peu représenté dans la littérature et au théâtre.


Dans le cahier d’actualité, Gilles Costaz nous parle de la fermeture du T.N.P. pour travaux et de Par-dessus bord de Michel Vinaver, dernière pièce à y être à l’affiche. Pauline Kipfer s’intéresse au théâtre de Jean Anouilh, à l’occasion de sa parution dans la Pléiade. Enfin, Jacques Nerson dresse le portrait de Guillaume Gallienne, qui joue un one-man-show au Théâtre de l’Ouest-Parisien, et revient dans sa chronique sur deux spectacles autour de Jean-Luc Lagarce : Juste la fin du monde et Ébauche d’un portrait.


Recueilli par

Les Trois Coups


Informations complémentaires :

12 € | 104 pages | 1er avril 2008 | I.S.B.N. : 978-2-7498-1067-6 | E.A.N. : 9782749810676

www.avant-scene-theatre.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans Livres | Revues | D.V.D.
commenter cet article

commentaires

Rechercher