Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 12:26

Un duo craquant

 

« Mais tu le vois, quand même ! On n’a pas de régie, on n’a pas de coulisses ! On n’a que ces deux tabourets, toi, moi, Karl Valentin, et rien d’autre ! »

 

Moins connu que Charlie Chaplin ou Buster Keaton, mais très influent sur la culture de son époque, Karl Valentin, de nationalité allemande, est à la fois homme de théâtre, acteur, réalisateur et producteur de cinéma. Très polyvalent, il n’adopte pas de style précis, pouvant aller de l’éloge lyrique à la petite pièce – au « sketche ». À travers ses pièces légères, moqueuses, détraquées, surréalistes, c’est vraiment l’artiste qu’on découvre tout entier. Karl Valentin remplit les plus minuscules salles d’une candeur subtile, parce qu’il écrit comme il parle. Il est libre.


« Karl Valentin et rien d’autre » | © Damien Lafargue


Les comédiens, eux aussi, sont complètement libres. Qui sont-ils ? L’un est « Toi », l’autre est « Toi » aussi. Tout comme Karl Valentin n’a pas de genre littéraire, ils n’ont pas de noms. Comme les numéros de l’écrivain, ils voguent, se baladent, se perdent dans des situations sans queue ni tête. Se balançant sur la ligne fine entre le clown et le mime, ils interprètent des situations typiquement comiques, comme celles des Mauvaises Habitudes ou du Théâtre du jardin d’Hiver, tombant aussi joyeusement dans le franchement ridicule avec la Gifle ou bien Où sont mes lunettes ?, délices bouffonnes, que viendra couper le très beau Théâtre obligatoire. À la manière du cirque, le public confus mais ravi est aussi sollicité. Toi et Toi manquent un peu de moyens… C’est donc au public d’être sa propre régie, de fermer les yeux au signal et de les rouvrir au deuxième appel. Attention, pas de triche !


Incapable de vous dire ce que cela donnerait en allemand, je vous assure, en revanche, que le duo d’Olivier Mathé et d’Aurélien Cavaud est craquant, même pour les esprits sérieux. Tâtonnant dans l’absurde, sans intrigue à laquelle se cramponner, sans dénouement à espérer, le public-régie finit par accepter de flotter dans cet univers burlesque, où le grotesque des clowns fait renaître nos rires d’enfants. 


Betty Rose

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Karl Valentin et rien d’autre, d’après les textes de Karl Valentin

Compagnie Obrigado • 76, rue Belgrand • 75020 Paris

01 43 71 28 10 | 06 61 97 03 09

Mise en scène : Emmanuel Gayet

Avec : Olivier Mathé et Aurélien Cavaud

Accessoiriste : Julien Antuori

Diffusion : Marie Riber

Théâtre de l’Épouvantail • 6, rue de la Folie-Méricourt •75011 Paris

Réservations : 01 43 55 14 80

Du 3 avril au 16 mai 2008, jeudi, vendredi et samedi à 20 h 30, dimanche à 16 h 30

Durée : 1 h 5

18 € | 13 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher