Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 02:56

 

« Quai de scènes », par Les Strapantins

 

Théâtre Le Ranelagh • 6, rue des Vignes • 75016 Paris

Tous les mardis à 21 heures à partir du 19 février 2008

 

Un quai, dix huit personnages… Vous, nous, tous ceux qui chaque matin ou ne serait-ce qu’une fois ont emprunté un couloir de métro, regardé avec angoisse une armée de Cartes Orange s’engouffrer dans la rame, rêvé, le temps d’une station, au regard d’un beau blond deux strapontins plus loin, éprouvé l’envie de tuer à mains nues l’homme adossé à la barre testant ses sonneries de téléphone…

 

En trois actes, les histoires s’entrecoupent, laissées en suspens pour que le spectateur retrouve les personnages quelques scènes plus tard, là où il les a laissés… ou presque.

 

undefinedCar le train déraille… Et ces histoires, ordinaires au départ, vont soudain crescendo, se transformant en des scènes de plus en plus burlesques. Aussi burlesques que la voix suave d’une hôtesse de la RATP devenant tyrannique et rappelant que le port de chaussettes est formellement interdit, qu’un colis suspect, « On le cherche et on le trouve ! ». Aussi burlesques qu’un quadra en proie au tchik-tchik d’un Walkman, assailli, l’acte suivant, par le clap-clap d’un ordinateur. Aussi burlesques qu’une provinciale candide, découvrant la joie du tourniquet qui se coince et les coups d’épaule dans les couloirs, devant se résoudre, pour survivre, à affronter cette jungle souterraine, telle une tueuse à la Kill Bill.

 

Un méli-mélo de fantasmes absurdes et poétiques que nous avons choisi de suggérer…

 

Pas de mots… juste un langage du corps, moins proche du mime que des univers du cinéma muet, japonais, de la danse, du cartoon… et du n’importe quoi ! Derrière, en continu, des bruits de foule, de trains, de tourniquets… auxquels viennent se mêler les compositions musicales de Pierre Cohen et Léon Bailly.

 

Pas de décors… juste quatre chaises et un jeu de lumières figurant tour à tour une rame, un quai, un couloir, une ambiance…

 

Pas de costumes… juste des tenues noires, réveillées par des accessoires fluos propres à chaque histoire, une cigarette, un téléphone… comme des touches de peintures kitsch et poétiques faisant de chaque scène un tableau vivant.

 

Quai de scènes, par Les Strapantins

Idée originale : Laura Domenge

Mise en scène : Les Strapantins

Comédiens : Émile Vachon, Moustafa Bennaïbout, Vincent Steinebach, Laura Domenge, Pauline Ferrara, Clémence de Vimal

Musique et son : Pierre Cohen et Léon Bailly

Lumières : Karl Fransisco

Durée du spectacle : 1 h 15

info@strapantins.com

 

Recueilli par

Les Trois Coups

Voir la critique d’Anne Losq pour les Trois Coups


Théâtre Le Ranelagh • 6, rue des Vignes • 75016 Paris

Réservations : 01 42 88 64 44

www.theatre-ranelagh.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher