Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 20:09

Timide provocation

 

« Jupe obligatoire ». C’est le règlement en vigueur dans les clubs échangistes. On en apprend des choses au théâtre. Moi, c’est en assistant à la nouvelle pièce de Nathalie Vierne que j’ai découvert tout cela.

 

Cette pièce raconte l’histoire de deux femmes que tout oppose et qui, malgré cela, se retrouvent sous la coupe d’un même homme, Bernard. L’une, France, écrit des scénarios, que ce dernier signera de son nom. Plutôt B.C.B.G., et surtout angoissée et peu sûre d’elle, elle n’ose s’opposer à lui, dire assez !, et reste accrochée à son bras.


De l’autre côté de Bernard, accrochée à son autre bras, se trouve Sharon, fan de Sharon Stone, qui se démarque de France par son extravagance, son sex-appeal et son apparente assurance. Ses charmes et son statut d’actuelle « poupée » de Bernard lui ont valu de décrocher un rôle dans un film. Elle aussi, il la méprise, et elle non plus n’ose dire assez !. Mais elle serre les dents et prend sur elle. C’est sa carrière dans le showbiz qui est en jeu.


Tout ceci aurait pu continuer longtemps, si Bernard n’avait pas confié un autre scénario à France. Un scénario qui traite des milieux libertins, mais que celle-ci, évidemment, est incapable d’écrire. C’est pour cette raison qu’il lui a mis Sharon dans les pattes. Sa mission est d’aider France là où celle-ci pèche par son inexpérience…


undefined


Le dénouement de l’histoire ? Je ne le raconterai pas, bien sûr. Mais on s’y attend. Les trames sont un peu trop apparentes et les coups de théâtre n’en sont plus. L’échangisme, l’homosexualité, la mainmise de l’homme sur la femme dans certains milieux professionnels, la nécessité pour celles-ci d’avoir à s’imposer… Bref ! Nathalie Vierne veut provoquer ou, du moins, faire s’interroger, et les sujets abordés s’y prêtent. Mais la promesse de délicieux moments de transgression est contrariée net par le traitement qu’en fait l’auteur. Car, finalement, tout ceci reste convenu, et sans grande prise de risque. La provocation s’accommode mal de la frilosité.


Signalons tout de même l’enthousiasme que suscitent les actrices. Olga Sekulic et Lilou Fogli enchantent d’emblée par leurs charmes, mais n’en oublient pas de se mettre en péril. Elles ont retroussé leur jupe… euh… leurs manches et sont allées droit vers le danger, oscillant sans cesse, sans filet et avec audace, entre un jeu discret et subtil, et un autre plus grossier, proche de la caricature réussie, celle dont on dit qu’elle est drôle et révélatrice. 


Kandida Muhuri

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Jupe obligatoire, de Nathalie Vierne

Mise en scène : Nathalie Vierne

Avec : Olga Sekulic, Lilou Fogli, Jean-François Gallotte, Ludovic Berthillot, Sylvain Clama

Création lumière : Jacques Rouveyrollis

Diffusion : Impresario | 01 58 05 13 33

Théâtre du Gymnase-Marie-Bell • 38, boulevard Bonne-Nouvelle • 75010 Paris

Réservations : 01 42 46 79 79

Du 18 septembre 2007 au 3 mai 2008

Durée : 1 h 20

15 € l 24 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher