Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 01:32

Le monde à rebours

 

Créé en avril 2007 au laboratoire international de création artistique, Les Subsistances, à Lyon, le spectacle « Ces bottes sont faites pour marcher » ne cesse de nous enchanter par son étrangeté lointaine, décalée et en même temps reflétant si bien nos propres états.

 

Tout commence avant même l’arrivée du public. Deux femmes attendent leur audience. Penchées derrière la table verte de conférence, elles nous sourient, elles parlent entre elles. Comme arrachées à l’espace, ces deux corps semblent plantés devant nous, dans un univers vide d’objets et empli de silence. La conférence commence : un drôle de discours sur le moi, sur plusieurs moi éclatés en un seul corps, ou plutôt sur ce qui reste encore de leur mémoire et du passé.


À partir de la corporalité et des propos sur la ressemblance physique de leurs proches, s’installent ainsi deux monologues émouvants et pleins d’humour, qui rassemblent en une unité des débris de souvenirs, des rêves, des peurs, des désirs, des souffrances… Tous ces états, extériorisés avec énormément de justesse par Paola Comis et Natacha Mendès, s’entremêlent et se reflètent dans l’histoire et dans le vécu de chacun des spectateurs.


undefined

« Ces bottes sont faites pour marcher » | © C. Chassepoux


Et, à ce moment-là, tout part en vrille. Une transformation magique et interminable s’accomplit devant nos yeux. Deux comédiennes conférencières – deux personnages – cèdent leur place à une multitude de voix, de corps et de langues. Deux femmes se métamorphosent ainsi en hommes, couvrent leur visage derrière une fausse barbe, se changent sur scène. Le silence et le vide de la scène se remplissent par le biais de bruitages sonores violents et impressionnants. La table de conférence se couvre alors d’une nappe blanche et de nourriture.


Puis, les acteurs sont remplacés par des marionnettes humaines conçues à partir des masques et des corps détournés, s’adressant à nous par le biais de l’expression corporelle de leur dos. Une prouesse véritable. Le monde est perçu par les yeux artificiels collés au dos des vivants. L’univers décalé dérape de plus en plus au long du spectacle tout en s’approchant des fragments de notre propre vie. Sûrement, chacun des spectateurs peut se retrouver dans un des débris des histoires racontées et représentées sur scène.


Deux voix, deux corps, deux marionnettes, deux marionnettistes… qui meublent magiquement l’espace vide par le biais de leur forte présence et leur jeu spectaculaire. Et qui explorent si bien – et toujours avec le (sou)rire – des secrets de l’humanité et cette peur de l’inévitable, qui ne tarde pas à intervenir à la fin. Bravo ! 


Maja Saraczyńska

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Ces bottes sont faites pour marcher, de Paola Comis, Natacha Mendès, Sandrine Lanno

Un projet de Paola Comis

Compagnie Coupes de colère • 17, rue Lemercier • 75017 Paris

piapao.comis@free.fr

06 24 54 67 03

Collaboration artistique : Sandrine Lanno

Avec : Paola Comis et Natacha Mendès

Composition sonore : Theo Hakola

Création lumière : Xavier Hollebecq

Coproduction, création et résidence Les Subsistances, 2006/2007, Lyon, France – Cie Coupes de colère

Spectacle créé les 20, 21, 22 avril 2007 aux Subsistances

Maison des arts de Créteil • 1, place Salvador-Allende • 94000 Créteil

Réservations : 01 45 13 19 19

Du 11 au 15 décembre à 20 h 30

Durée : 1 h 20

20 € | 10 € | 8 €

Plusieurs dates à prévoir en 2008

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher