Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 13:23

Cri du cœur

 

Après une première création plus que prometteuse, la jeune Cie Arcosm réapparaît pour nous entraîner dans les profondeurs de la poésie, de l’imaginaire et du questionnement de soi. « Lisa » – spectacle pluridisciplinaire, entremêlant la danse, le chant, la musique, les onomatopées… on ne sait plus très bien ! – nous propose un voyage riche en émotions, au travers de son personnage éponyme, à la fois femme, enfant, mère et guide.

 

Un espace vide, ponctué par deux lampadaires et un mur de toile blanc. Six personnages, dans le même costume gris, se croisent, se heurtent, avec indifférence et mauvaise humeur, sur un fond musical de bruits de machines, de sonneries, règlant la cadence de leurs pas pressés. Ils ne se voient pas et semblent guidés par ce rythme frénétique, attendant la minute de pause que, peut-être, on leur autorisera. Véritables robots, déshumanisés.


lisa-fw.jpg

« Lisa »


Lisa, nu-pieds, dans sa robe rouge, observe et essaie de comprendre. La tension monte, puis, soudain, elle se met à crier. Un cri pétrifiant, celui qu’on aimerait pousser parfois, dans ce monde insensé qui nous échappe. Dès lors, Lisa va peu à peu orchestrer cette foule et la mettre en scène, en lui insufflant ses rêves et ses peurs, par le biais de son don : la voix. Le rouge prendra sa place sur le gris, l’anonyme deviendra personnage et talent, le bruit sera symphonie.


Comment référencer cette œuvre ? Danse ou musique contemporaine, ou bien encore poésie lyrique ? C’est là toute la réussite de la Cie Arcosm. Dans sa recherche perpétuelle pour trouver de nouvelles passerelles d’expression, pour mélanger les disciplines, pour les ouvrir les unes aux autres, elle crée un univers magique, poétique, drôle et touchant, où chacun trouve un écho de soi. Lisa est l’aboutissement d’un vrai travail de qualité, d’écoute de l’autre, où l’instrumentiste trouve sa « corporalité » et le danseur sa « musicalité ». 


Amélie Beckerich

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Lisa, de Thomas Guerry et Camille Rocailleux

Cie Arcosm • Mitiki Productions • 2, impasse Bellevue • Lucenay

contact@mitiki.com

Conception, musique et chorégraphie : Thomas Guerry et Camille Rocailleux

Danseurs : Thomas Guerry, Éléonore Guisnet, Sébastien Cormier, Anne-Cécile Chane-Tune

Percussionnistes : Camille Rocailleux et Quentin Allemand

Chanteuse : Romie Esteves

Création lumière : Olivier Modol

Création costumes : Charlotte Pareja, Florinda Donga

Régie son : Christian Hierro

Théâtre national Bordeaux-Aquitaine • 3, place Pierre-Renaudel • Bordeaux

Réservations : 05 56 00 85 95

Du 4 au 6 décembre 2007 à 20 heures

Durée : 1 h 20

20 € | 14 € | 8 €

Tournée :

– 12 décembre, 13 décembre, 14 décembre, 15 décembre, 16 décembre 2007 : Noisy-le-Sec | Théâtre des Bergeries (93)

– 18 décembre, 19 décembre, 20 décembre, 21 décembre 2007 : Maubeuge | Théâtre du Manège (59)

– 11 janvier 2008 : Istres | Théâtre de l’Olivier (13)

– 15 janvier 2008 : Pont-de-Claix | L’Amphithéâtre (38)

– 18 janvier 2008 : Bethoncourt | L’Arche, scène conventionnée (25)

– 20 janvier, 21 janvier 2008 : Saint-Junien | pôle culturel La Mégisserie (87)

– 24 janvier, 25 janvier 2008 : Limoges | centre culturel Jean-Gagnant (87)

– 5 février, 6 février, 7 février, 8 février, 9 février 2008 : Créteil | Maison des arts de Créteil (94)

– 13 février, 14 février, 15 février 2008&nbs;: Décines | Le Toboggan (69)

– 5 avril, 6 avril, 7 avril 2008 : Nancy | ensemble Poirel (54)

– 11 avril 2008 : Albertville | Le Dôme (73)

– 15 avril 2008 : Pessac | salle Le Galet (33)

– 18 avril 2008 : Oloron-Sainte-Marie | espace Pierre-Jéliote (64)

– 6 mai et 7 mai 2008 : Bayonne | La Scène nationale (64)

– 25 mai, 26 mai, 27 mai 2008 : Nanterre | La Maison de la musique (92)

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher