Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 16:25

Un drôle de créole


Par Franck Bortelle

Les Trois Coups.com


Avec sa bouille ronde et ses yeux en bille de loto, pas de doute qu’il a déjà de sérieuses prédispositions à amuser la galerie. Ajoutez à cela un sens de l’autodérision indispensable pour qui veut (faire) rire de tout, une indéniable tchatche, une belle présence sur scène et une imagination plus que féconde pour créer des personnages et des situations délirantes à souhait, et vous obtenez un clown, un vrai. Un petit gars qui a tout pour devenir un grand.

manu-payet.jpgManu Payet nous arrive de son île paradisiaque coincée entre Maurice et Madagascar, cette Réunion dont ceux qui ne voyagent que par ouï-dire imaginent qu’on y vit encore comme au xixe siècle. Évidemment que c’est prodigieusement gonflant d’entendre de pareilles incongruités sur soi, sur son passé, sur sa terre natale. Évidemment, il va nous transformer tout cela en gags et nous dresser un état des lieux de ses origines pas piqué des vers. À la fois drôle et touchant, cet enfant du pays de Leconte de Lisle et Roland Garros rime et dribble avec les mots et les situations, auxquels il ajoute un charisme naturel qui fait mouche à tous les coups.

Malgré un enchaînement des sketches parfois un peu brouillon, il ressort de ce spectacle de très bons moments, dominés par les mangeurs de Nutella anonymes, l’invention de la cornemuse, le tee-shirt pour dormir ou encore une chanson en hommage à sa prof d’anglais. Bien sûr, la famille et les racines, le métissage, le pays natal (« où la profession qui galère le plus, c’est celle des psychanalystes » et « où la première épreuve pour devenir flic, c’est le beach-volley ») ne sont pas oubliés, tout comme l’arrivée à Paris, les premiers potes, le premier appartement. Histoire, pour un premier one-man-show de donner au bonhomme l’occasion de se présenter et que la métropole sache à qui elle a affaire. Tout ça est d’excellent augure. On attend la suite avec impatience…

Une précision s’impose : en raisons des mouvements de grève des transports en commun, la salle du Théâtre du Splendid était très peu remplie ce soir-là. Cela n’a pas empêché cet ennemi de la mélancolie de faire son spectacle, bien entendu, mais surtout d’improviser sur ce marasme social et ses conséquences avec un aplomb étonnant, beaucoup de drôlerie, un vrai sens de la repartie et une volonté d’acier pour « chauffer » une salle dix fois moins pleine que d’ordinaire…

Un vrai pro, j’vous dis !

Franck Bortelle


Manu Payet au Splendid, de Manu Payet et Philippe Mechelen

www.manupayet.com

Mise en scène : Philippe Mechelen

Théâtre du Splendid • 48, rue du Faubourg Saint-Martin • 75010 Paris

Réservations : 01 42 08 21 93

Du mardi au samedi à 20 heures

Durée : 1 h 15

17 € à 25 € 

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher