Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 16:33

Blondes en quête d’auteur

 

Écrit et interprété par deux comédiennes passionnées, et téméraires, Emma Schaaff et Sandra Vaubien, « l’Espace des pas perdus » est une tentative désespérée de créer du sens là où il n’y en a pas.

 

C’est l’histoire de deux starlettes paumées dans une salle d’attente sans plante verte. Devant elles, sur une table basse, une pile de magazines avec le même visage sur leurs couvertures glacées. Coincées dans ce purgatoire en forme d’avant-salle de casting, les deux jeunes femmes papotent pour tuer le temps, dévoilant peu à peu leurs rêves et leurs amours perdues.


L’une a trois a dans son prénom, une robe et des idées noires, un faux air à la Emmanuelle Béart. Elle dit qu’elle était figurante au cinéma. L’autre, enjouée et naïve, était coiffeuse à Brun-sur-l’Authion. Toutes les deux ont rêvé d’être des stars et ont été déçues. Toutes les deux ont raté de peu leur belle histoire d’amour, et toutes les deux semblent encore, en cette heure fatale, comme en attente du rôle de leur vie…


lespace-des-pas-perdus-fw.jpg


Nous aussi. À quand, en effet, un rôle plus élaboré pour ces deux charmantes aspirantes comédiennes ? À quand un rôle qui les oblige à donner plus et à donner mieux à leur public ? Autre chose du moins que cette interprétation un peu cliché de deux blondes à tête de linotte, qui, en guise de présentation, vont, par exemple, énumérer la liste de leurs ex-petits copains ou celle de leurs plats préférés ?


Leur duo n’a certes aucune peine à occuper le temps et l’espace. Elles sont sexy, elles sont énergiques, et on ne s’ennuie pas à les regarder virevolter sous les spots comme des papillons. Signée Christian Pélissier, la mise en scène sauve les meubles. Mais le texte ! Hésitant entre le sketch et le drame, il ressemble plus, à vrai dire, à l’exercice d’école vite ficelé de deux comédiennes en panne d’inspiration. C’est creux, superficiel et bourré de clichés, notamment sur les hommes, tous les mêmes, évidemment.


À leur charge et décharge à la fois, ce sont elles-mêmes, les comédiennes, qui se sont écrit leurs rôles, après quelques mois passés ensemble sur les bancs de l’Atelier international de théâtre de Paul Weaver et Blanche Salant. Lassées de chômer, impatientes de fouler les planches, elles ont franchi le pas. Et, si le résultat ne ressemble ni à du Sartre ni à du Beckett, l’entreprise est assez audacieuse. La mise en abyme est par ailleurs intéressante. Sur scène, deux jeunes femmes déçues entre la vie et la mort, mais aussi deux comédiennes éteintes en attente d’un rôle. Devant cette double quête éperdue de sens, on comprend alors toute l’absolue nécessité de l’existence des créateurs… 


Pauline Lecuit

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


L’Espace des pas perdus, d’Emmanuelle Schaaff et Sandra Vaubien

Compagnie Derrière le rideau rouge : http://www.derrierelerideaurouge.com

Mise en scène : Christian Pelissier

Chorégraphie : Audrey Duval

Avec : Emmanuelle Schaaff et Sandra Vaubien

Théo Théâtre • 20, rue Théodore-Deck • 75015 Paris

Réservations : 01 45 54 00 16

Du 24 octobre au 13 décembre 2007, les mercredi et jeudi à 21 h 15

Durée : 1 h 10

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher