Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 16:11

« Paroles d’acteurs » : spectacle vivant, opération
à cœur ouvert


Par Cédric Enjalbert

Les Trois Coups.com


Partenaire du Festival d’automne, l’A.D.A.M.I. propose avec « Paroles d‘acteurs », chaque année depuis plus de dix ans, à un acteur et metteur en scène de renom de se faire passeur. Carte blanche est laissée au « maître de théâtre » pour enseigner, partager, transmettre son savoir. Cette année, Julie Brochen, entourée de dix jeunes comédiens, parraine une famille recomposée autour de l’œuvre de Lagarce. Alors on se rend à la Cartoucherie de Vincennes, on colle son nez à la vitre du Théâtre de l’Aquarium et on observe. Radiographie d’une famille.

Le principe est simple : les dix comédiens issus de « Talents Cannes », acteurs dans de nombreux courts-métrages, avaient un mois pour apprendre le texte ; trois semaines pour se rencontrer et fonder une famille. Et trois semaines, c’est court, précise Julie Brochen en préambule. Elle ajoute d’ailleurs, façon de s’excuser, que le spectacle est à prendre comme une séance de travail, un filage dans lequel elle s’efforcera de ne pas intervenir.

Le spectacle débute par une courte projection vidéo, qui retrace les étapes du travail, manière de dire l’ampleur de la tâche. « Je découvre […] dans ce projet des acteurs que je ne connais pas, choisis par des réalisateurs de cinéma. Je leur propose le territoire écrit de Lagarce comme terre commune, et l’Aquarium comme lieu de cette expérimentation théâtrale. » (Julie Brochen, le 12 juillet à Villeneuve-lès-Avignon.) Entrée des acteurs. Ils s’assoient autour d’une grande table, nœud de l’univers familial. Le premier à prendre la parole, c’est un jeune homme qui, se sachant mort dans un an, porte un regard rétrospectif sur sa vie et lance l’introspection familiale, prélude à près de deux heures de mélodie dramatique avec variations sur le thème de l’humanité.

variations-fw.jpg

« Variations, “Paroles d’acteurs 2007” » | © Franck Beloncle

Chacun des comédiens a sa tonalité, suit sa portée. La magie du texte de Lagarce est en effet de superposer des discours qui s’ignorent, tout en restant audible. C’est bruyant, mais l’on parvient à distinguer chaque mot, chaque parole prononcés : « Je n’ai rien à dire et c’est ce que je souhaite vous faire entendre » s’exclame même un des membres de cette famille tragi-comique. Comique, car le texte est plein d’humour, d’un humour noir qui rit de ces personnages bouffons ; tragique, car ces personnages ne sont autres que nous-mêmes, désespérément banals, tristement communs. « C’est en parlant des miettes intimes qu’il parlera à tout le monde et, partant, au monde entier… »

Le texte est une éloquente jouissance verbale, une polyphonique et harmonieuse discorde, une réflexion en situation sur la valeur performative du discours. Et l’on finit par croire à la force du théâtre, cette scène-miroir où l’on se reflète, ce petit monde en réflexion qui peut parler d’humanité sous les traits de personnages singuliers, dire la vérité en jouant la fiction, enregistrer enfin, toutes les « variations » du cœur humain.

Vivisection d’une famille sous les coups de scalpel d’une langue ciselée, opération à cœur ouvert, auscultation de l’humanité, cette « re-présentation » est bien plus que le filage annoncé. C’est une rencontre réussie entre des comédiens talentueux et l’exigence du metteur en scène Julie Brochen, un vibrant plaidoyer pour le spectacle vivant. Parole de spectateur. 

Cédric Enjalbert


Variations, « Paroles d’acteurs 2007 », à partir de textes de Jean-Luc Lagarce (Derniers remords avant l’oubli, Juste la fin du monde)

Production A.D.A.M.I. – Festival d’automne à Paris

Avec le concours du Théâtre de l’Aquarium

Mise en scène : Julie Brochen

Interprètes : Rachel Arditi, Jean-Toussaint Bernard, Jeanne Bischoff, Selim Clayssen, Jonathan Cohen, Marie Félix, Antoine Gouy, Christine Honrado, Pierre Niney, Samuel Theis

Assistant à la mise en scène : Pascal Tokatlian

Lumières : Dominique Fortin

Maquillage, coiffures : Catherine Nicolas

Costumes : Sylvette Dequest

Théâtre de l’Aquarium • la Cartoucherie • route du Champ-de-Manœuvre • 75012 Paris

Réservation au théâtre de l’Aquarium: 01 43 74 99 61

www.theatredelaquarium.com

theatredelaquarium@wanadoo.fr

Réservation au Festival d’automne : 01 53 45 17 17

www.festival-automne.com

Du 6 au 11 novembre 2007 à 20 h 30, dimanche à 16 heures

Durée : 2 heures

Tarif unique : 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher