Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 14:50

Clown et improvisation : un mélange déséquilibré

 

Et pour cause ! À l’occasion de la rentrée du Collectif international de clowns of Marseille, l’annonce du spectacle précisait ceci : « Ils n’ont rien préparé, se sont reposés tout l’été et comptent bien vous faire passer une belle soirée. » L’initiative est bonne, mais, malgré un spectacle par moments drôle, l’on reste un peu sur notre faim.

 

Dans la nuit marseillaise, je cherche mon chemin pour accéder au Daki-Ling. Pas à pas, mes pieds m’amènent à travers de petites rues dépaysantes vers le lieu recherché. Les odeurs des épices me font voyager. Dans la « salle d’attente » du jardin des Muses, une forte présence d’encens mêlée à une musique d’ambiance met le spectateur à l’aise. Puis, apparaissent de nulle part trois clowns : Proserpine, Olive et Jean-Christian. Ils nous expliquent le déroulement de la soirée, nous amusent, réagissent aux commentaires des uns et des autres. L’ambiance est bon enfant. Nous sommes invités à aller nous installer, tous les fauteuils sont garnis, des spectateurs s’assoient sur les escaliers ; ça discute, ça plaisante… Ça commence.


La compagnie Décaleus est la mise en bouche de la soirée. Alfredo, clown « cacou » à l’accent marseillais surexagéré et à l’égocentrisme démesuré, parle, parle, parle… Pendant ce temps, Molette attend son tour et évite les menaces d’Alfredo. Les gags arrivent, Molette se révèle être un talentueux musicien de l’absurde : bouche, mains, pieds… tout est bon pour faire des sons. Alfredo chante, Molette a la clé du succès entre ses mains : le rythme. En moins d’une demi-heure, les talentueux compères nous emmènent dans leur univers sonore et décalé. Il y a de tout dans ces clowns-là : du jonglage, de l’acrobatie, du charme, une énorme dose d’humour, mais, surtout, beaucoup de travail. Tout est millimétré et pensé… Belle entrée. Un joli succès vient encourager nos deux artistes. Le public, palais ravi, attend le plat principal.


cicm-fw.jpg

« Collectif international de clowns of Marseille nº 11 »


Pour le déguster, nous avons besoin de Proserpine et de ses camarades. Quand ils se présentent, l’on peut effectivement constater qu’ils n’ont rien préparé. Ou très peu. Trop peu. Alors, pour donner naissance au spectacle, rien de mieux que de prendre le public à partie. Le principe ? Une liste de vingt thèmes est préparée. Une cible et des fléchettes sont apportées au centre du plateau. Les spectateurs lancent les pointes : le numéro frappé par la flèche donne le thème. Trois premiers thèmes sont d’abord donnés. Puis d’autres, et d’autres encore… C’est interminable.


Dans leur registre, les clowns opèrent avec talent, notamment Caroline Obin (Proserpine) et Jean-Christian Guibert, mais ça ne suffit pas. Malgré leur réactivité face aux attitudes du public et leur repartie aiguisée, le rythme pèche, le spectacle s’essouffle, et certains spectateurs ont le regard vague. Ce sentiment de longueur est accentué par des allers-retours incessants derrière un rideau noir entre les thèmes, ce qui casse complètement le rythme du spectacle. À l’approche de la fin du spectacle, le régisseur fait vaciller les « projos » afin d’indiquer aux clowns qu’ils doivent abréger. Très sincèrement, je trouve cela vraiment très maladroit.


Je sors du Daki-Ling déçu. La mise en bouche était très prometteuse, mais le plat principal un peu fade à mon goût. C’est dommage, car il est évident qu’on pouvait obtenir plus de nos trois artistes. Certainement qu’un spectacle réellement écrit et mieux construit les aurait davantage servis. 


Arnaud Agnel

Les Trois coups

www.lestroiscoups.com


Cabaret Clown nº 11

1re partie

Cie Décaleus, C’est pas du bidon !

Avec : Alfredo et Molette

2e partie

Collectif international de clowns of Marseille, Cabaret clown nº 11

Avec : Caroline Obin (Proserpine), Jean-Christian Guibert et Olivier Ledauphin

Daki-Ling, le jardin des Muses • 45a, rue d’Aubagne • 13001 Marseille

04 91 33 45 14

www.dakiling.com

dakiling@dakiling.com

Réservations : 04 91 33 45 14

Vendredi 26 et samedi 27 octobre 2007 à 20 heures

Durée : 1 h 40

Tarif unique : 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher