Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 13:47

« Retour à la citadelle »,

de Jean-Luc Lagarce

 

Comédie de Saint-Étienne, salle Jean-Dasté

Du 16 au 27 octobre 2007

 

Création

Assistant à la mise en scène : Hugues Chaballier

Scénographie : Laurent Peduzzi

Lumière : Marie-Christine Soma

Son : Michel Maurer

Avec : Olivier Achard, Martine Bertrand, Danielle Chinsky, Yves Graffey, Christine Guênon, Christian Scelles, Claude Lévêque (distribution en cours)

 

Éditions Solitaires intempestifs

 

L’histoire

Branle-bas de combat dans la cité : un enfant du pays a été nommé nouveau gouverneur par la métropole ! Il arrive par le prochain courrier !…

 

Après trente années de silence absolu, soudain « l’État originel » se manifeste en envoyant à la cité (lointaine colonie perdue à des milliers de kilomètres !) un nouveau gouverneur ! La nouvelle agit comme un coup de pelle dans une fourmilière : pourquoi ? et pourquoi lui !? Ici, dans la Cité, on s’en souvient à peine : dix ans déjà qu’il est parti comme ça, sur un coup de tête. Tout ce temps sans nouvelles, sa famille avait même fini par le croire mort !…

 

lagarce.jpg

 

Les retrouvailles se font au cours de la passation de pouvoir organisée à la va-vite (et à contrecœur) par l’ancien gouverneur, sa femme et l’intendant. Le père, la mère, la sœur, et même un soi-disant « meilleur ami d’enfance », tous ont été ramenés manu militari des faubourgs de la ville pour recevoir dignement ce « fils prodigue »… Mais, sous le masque des bonnes manières, petits-fours et champagne, chacun va surtout essayer d’exorciser le désarroi provoqué par ce retour inopiné, cherchant à justifier toutes ces années passées là, à survivre au lieu de vivre, à renoncer au lieu de s’engager…

 

Écrit comme un conte à la Kafka, ce magnifique Retour est surtout un implacable bilan de notre humanité, dressé, en toute ironie et tendresse, par l’immense écrivain qu’est Jean-Luc Lagarce.

 

Déjà créé en 1990, je m’étais toujours promis de retourner un jour à Retour… de retrouver cette langue tout en balbutiements et sinuosités, ces personnages bouleversants de maladresse et de lucidité, perdus sur ce décor de sable gris tournant comme un disque rayé… Chose promise, chose due !

François Rancillac

 

Recueilli par

Les Trois Coups


Voir la critique de Patricia Lavigne pour les Trois Coups


La Comédie de Saint-Étienne-CDN • 7, avenue Émile-Loubet • 42000 Saint-Étienne

04 77 25 01 24

Salle Jean-Dasté :

Durée : 1 h 25 environ

www.comedie-de-saint-etienne.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher