Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 22:25

Comment assassiner ses parents ?

 

Depuis la réfection du Théâtre des Célestins à Lyon, je n’étais jamais entrée dans la petite salle « Célestine. » Question de hasard ou a priori inconscient – et stupide – selon lequel les meilleurs spectacles seraient réservées à la grande salle ? Quoi qu’il en soit, si préjugé il y avait, la création de Nathalie Fillion, « Alex Legrand », lui a définitivement réglé son compte. Avec la présentation sur scène de ce texte écrit en 2001, l’actrice, auteur et metteuse en scène de la compagnie du Théâtre-du-Baldaquin, nous propose en effet un vrai moment de théâtre, où l’extraordinaire se mêle à la banalité pour nous entraîner dans les méandres tragi-comiques des rapports parents/enfants.

 

Alex Legrand est grand. Adulte, devrais-je dire. Il désire donc exister par lui-même, débarrassé du poids de son enfance, de l’autoritarisme de son ingénieur de père et de l’amour fusionnel de sa mère. Ce qui ne l’empêche pas de désirer leur présenter sa petite amie Annabel, une charmante Anglaise, qui, comme par hasard, malmène allègrement la grammaire et la syntaxe françaises si chères à M. Père. Un « thé » est donc programmé pour la rencontre.


Problème tout de même : ce même jour sort le livre écrit par Alex, Avant que tes vers me bouffent, dont le sous-titre pourrait être « Des mots pour tuer ses parents ». Un livre assassin, donc, que le fils parricide veut à tout prix cacher à ses victimes. Mais l’angoisse est là, qui monte à l’approche du moment fatidique de leur entrée, transformant l’espace de la chambre en théâtre, où Alex joue ses peurs et ses fantasmes. Les scènes absurdes, poétiques ou hilarantes se succèdent alors, s’insinuent dans le déroulement du temps réel et ébranlent les relations d’Alex avec Annabel ou son voisin Jonathan. Évidemment, l’arrivée du couple tant redouté n’arrangera rien…

 alex-legrand-fw.jpg

« Alex Legrand » | © B.-M. Palazon


Avec cette pièce, Nathalie Fillion cherche moins à nous faire réfléchir sur les rapports familiaux qu’à nous donner à voir. Prenant le parti de la subjectivité, elle nous raconte une histoire, ou plutôt trois histoires si profondément intriquées qu’elles n’en forment plus qu’une : celle, linéaire, de la journée d’Alex ; celle, hors temps, de son monde intérieur ; et celle du roman. Le spectateur assiste alors au théâtre du je d’Alex, non sans se retrouver lui-même englobé dans ces récits gigognes quand un personnage le prend à parti ou traverse l’espace de la salle.


Le point fort de la mise en scène est d’avoir intégré ces différents éléments sans jamais tomber dans la lourdeur ni ralentir le rythme. On sent une sensibilité qui perçoit exactement la durée que doit avoir un échange ou une action, selon le sens qu’on souhaite lui donner. Les silences, à cet égard, sont d’une expressivité étonnante. Et cette finesse se retrouve dans le jeu des cinq comédiens, rigoureux et créatif à la fois, avec une palme en ce domaine à Chantal Deruaz, dont chaque réplique résonne avec une justesse admirable.


Ajoutez à tout cela un texte percutant, des surprises et de l’inventivité à revendre, et vous comprendrez qu’il serait dommage de vous priver d’une bonne et belle soirée si par bonheur ce petit bijou passait près de chez vous. 


Patricia Lavigne

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Alex Legrand, de Nathalie Fillion

Mise en scène : Nathalie Fillion, assistée de Valérie Castel-Jordy

Avec : Sylvain Creuzevault, Chantal Deruaz, Pierre-Yves Chapalain, Juliette Steimer, Hervé Van der Meulen

Décors et costumes : Charlotte Villermet

Lumières : Denis Desanglois

Création sonore : Walid Breidi

Théâtre des Célestins • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon

Réservations : 04 72 77 40 00

courrier@celestins-lyon.org

Du 10 au 20 octobre 2007 à 20 h 30

Relâches : dimanche, lundi

Durée : 1 h 40

19 € | 16 € | 11 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher