Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 15:45

« Étoiles jaunes »

 

Mini-Théâtre du Panier • 96 d, rue de l’Évêché • 13002 Marseille

Du 2 au 17 novembre 2007

 

Texte et mise en scène : Frédéric Ortiz

Avec : Cécile Vigne et Anne-Marie Ortiz

Investigations : Anne-Marie Ortiz

Décors : Ateliers du Off

Costumes : Anne-Marie Ortiz

Production 2005 | Théâtre Off

 

Ce spectacle a été créé au Théâtre Off du 24 février au 9 avril 2005.

 

Ce texte a été écrit à partir du témoignage de Ruth Freschel déportée à Auschwitz en 1944, entretiens réalisés en juillet et août 2004.

 

Le texte de Frédéric Ortiz est répertorié aux archives Yad Vashem de Jérusalem.

 

lenche-legregore-web.jpgLe Théâtre de Lenche est actuellement en travaux. La salle de spectacle réouvrira ses portes en janvier 2008. En attendant les spectacles se dérouleront dans nos salles du 96, rue de l’Évêché : Mini-Théâtre et Friche du Panier.

 

La pièce

Une lumière pâle, un bruit métallique de rails, des grincements aigus d’aiguillage, une fumée suffocante évoquent ces trains en partance des quatre coins de l’Europe et qui mènent tous à Auschwitz-Birkenau. À travers des images évocatrices, le metteur en scène a pris le parti de faire partager les impressions et les sensations liées à l’horreur de la Shoah.

 

Étoiles jaunes retrace le parcours d’une jeune adolescente hongroise : Marika Janik, qui fuit Budapest avec ses parents au début des années quarante et met en perspective la déportation des quelque deux cents mille juifs de Budapest.

 

D’un point de vue didactique, la pièce suit la chronologie de l’histoire de Budapest à Clichy ; de la rafle du Vél’ d’Hiv aux camps d’extermination ; suivi d’un message de tous ces disparus pour guider et transmettre les valeurs de la mémoire aux générations futures.

 

Pendant que les uns subissent les tracas de la vie quotidienne, la musique et les chansons de convenance bercent la vie facile des autres, qui n’ont pas à souffrir de la guerre et de ses privations. L’habileté du metteur en scène repose sur l’idée d’avoir contrasté les jeux des deux comédiennes : la jeune juive, frêle et innocente et la Française bourgeoise et épanouie dans son manteau en léopard.

 

Loin des clichés et d’un pathos excessif, le spectacle interroge notre devoir de mémoire : comment préserver cette mémoire d’Auschwitz, comment la rendre intouchable ?

 

Recueilli par

Les Trois Coups


Voir la critique d’Arnaud Lagnel pour les Trois Coups


Théâtre de Lenche • 4, place de Lenche • 13002 Marseille

04 91 91 52 22

lenche@wanadoo.fr

www.theatredelenche.info

Horaires des représentations : mardi, vendredi, samedi à 20 h 30, mercredi, jeudi à 19 h, dimanche 4 novembre à 16 h

Réservations : 04 91 91 52 22

Tarifs : 12 € | 7 € | 2 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher