Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 03:04

La danse, divagation vers l’autre

 

« Deux personnes et une trentaine d’autres, côte à côte : que peut-il se passer quand le “je” se transforme en “nous”, et qu’un “eux” est appelé à venir voir ? » C’est cette interrogation que se propose d’explorer, à travers le corps et la voix, Untitled, compagnie française, dans cette toute première création, où la danse n’est pas seulement moyen d’expression, mais devient le lieu même de la rencontre.

 

Le voyage commence entre nous, spectateurs, invités à un vernissage, où nous est donnée l’occasion de savourer un cocktail en compagnie d’« autres », qui, comme moi, deviennent soudain acteurs de cette mise en scène de la rencontre. Le brouhaha des voix qui s’élève alors trouvera son écho dans celui des voix du spectacle, véritable jungle sonore, jungle de l’altérité. Notre périple nous amène à traverser la scène. Puis une corde est tendue sur le sol, à nos pieds, frontière infranchissable entre nous et l’ultime tableau qui va s’animer.


divagation1-web.jpg


La solitude d’un corps apparaît, solitude d’un être qui s’égare, qui divague au son de voix humaines, parmi une foule qui n’existe que par ces voix lointaines, présence-absence qui rend d’autant plus manifeste et cruel le silence de cette divagation-déambulation solitaire. La danseuse, Anne-Lyse Ojardias, respire sa solitude ; en creux de ses gestes répétitifs, elle nous fait entrevoir, dans l’espace qui l’entoure, le vide même.


La divagation sans l’autre se transforme soudain en divagation face à l’autre : Claire Chevrier, qui surgit du public. Les corps des deux danseuses se confrontent, s’affrontent, puis, peu à peu, leurs différences qui les incitaient à la rivalité, se transforment en dialogue, et les corps, séparés jusque-là, se rapprochent, se mêlent, s’aident. Le duel devient duo. Le corps seul jusqu’à présent peut prendre appui sur l’autre et découvrir, apprendre, se nourrir de l’autre. L’être s’ouvre.


divagation-2--web.jpg


Cette ouverture, présente depuis le début du spectacle dans l’occupation même du théâtre, est aussi celle de l’artiste, qui peut alors s’offrir pleinement à nous, spectateurs, jouer, danser vraiment, non plus face à nous mais avec nous ; et la scène aussi s’ouvre : la corde, frontière entre la scène et la salle, a disparu…


Cette jeune compagnie a réussi le pari de la rencontre, à la fois amicale et festive, avec un public qui se laisse prendre au jeu de bon cœur. Ici, la danse n’est pas illustration ou expression, elle est essentiellement créatrice, ayant le pouvoir de briser les frontières et de transcender les différences. Universelle, elle est rencontre, elle est toi et moi, nous, elle est l’autre en moi. 


Amandine Vincent

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Divagation chorégraphique

Untitled, compagnie française

Conception et réalisation : Claire Chevrier

Avec : Anne-Lyse Ojardias et Claire Chevrier

Participation vocale : Hélène Yulzari

Crédits photos : Delphine Contet

Espace 44 Théâtre • 44, rue Burdeau • Lyon 1er

Réservations : 04 78 39 79 71

contact@espace44.com

Du 26 au 30 septembre 2007 tous les jours à 20 h 30

(le dimanche à 17 heures)

Durée : 1 heure

11 € | 9 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher