Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 13:27

Où est passé Mr Hyde ?

 

« Un évènement musical original. Une comédie rock remplie d’humour, de charme et de folie » annonçait le programme. Il n’en fallait pas plus pour persuader l’amatrice de rock et de littérature gothique que je suis de me rendre au rendez-vous – à minuit comme il convient. J’attendais Mr Hyde, le fantôme de l’Opéra ou « Rocky Horror Picture Show », je n’ai eu qu’une cohorte de monstres peu convaincants.

 

Le début était pourtant prometteur. Je n’utiliserais peut-être pas le terme « original », mais le décor fantastique était là, la musique ressemblait à du rock, et il y avait une petite pointe de folie. Puis, au bout d’un quart d’heure, la pointe de « folie » a disparu, et s’est mis en place un mécanisme de plus en plus lassant, qui ne s’est arrêté que cinq minutes avant la fin. Pour résumer l’intrigue : un visiteur, bête à manger du foin, découvre une dizaine de tubes à essais emplis de potions dans le laboratoire du Dr Jekyll. En attendant le retour de son hôte, il décide de les essayer les uns après les autres, se transformant à chaque fois en une créature vaguement maléfique le temps d’une chanson.

 

Que dire sinon que je n’ai été conquise ni par la musique ni par la mise en scène, et que je suis restée totalement insensible au charme annoncé ? Mais peut-être n’étais-je simplement pas la bonne spectatrice pour cette comédie rock. Car le texte et l’atmosphère, hormis au début, étaient très éloignés de l’univers mystérieux de Robert Louis Stevenson. Quant à la musique, elle est assez rapidement passée du rock à un genre beaucoup plus soft, auquel je suis plutôt insensible.

 

Finalement, j’ai quitté la salle, avec l’impression d’avoir vu un spectacle brouillon, qui n’était sans doute pas totalement mauvais ni dépourvu d’humour, mais auquel j’avais été d’autant moins sensible qu’il ne tenait pas les promesses annoncées. D’où l’importance de savoir trouver les mots justes. 

 

Patricia Lavigne

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


En attendant le Dr Jekyll, de Marc Martorell

Catzar Production • les Épées • 38450 Vif

06 13 40 40 10

catzar@caramail.com

http://martorellmarc.centerblog.net

Mise en scène : Serge Carpanedo

Interprètes : Angélique Naccache, Marc Martorell

Arrangements musicaux : Guyroots

Lumières : Ariel Moulin

Décors : Hans Prov

La Luna, salle 3 • 1, rue Séverine • Avignon

Réservations : 04 90 86 96 28

Du 6 au 28 juillet 2007 à minuit

Durée : 1 heure

13 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher