Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 18:34

Énergie et légèreté

 

D’une chambre d’enfant émerge un royaume fantastique, celui du rêve. Un placard trône en fond de scène. Ce n’est pas un placard comme les autres. Celui-là contient des livres d’où sortent des histoires pour éveiller l’imagination des enfants.

 

la-petite-fille-perdue-web.jpgUne petite fille, vêtue d’une robe orange, de chaussettes rayées de toutes les couleurs et coiffée de couettes, se retrouve dans sa chambre après avoir été punie par sa maman. Soudain, une voix sort du placard, c’est celle de la conteuse. Et là, horreur, les livres ont tous disparu. Pas un ne reste. La petite fille aidée par la conteuse part à leur recherche. Elle rencontre dans son fantastique voyage les personnages des livres qu’elle affectionne comme Boule de neige ou qu’elle craint comme Cornouille, et devient, elle-même, un personnage imaginaire.

 

L’espace scénique s’appuie sur le réel de la chambre d’enfant. Par la suite, la petite fille, par son imagination, entraîne brillamment le spectateur vers des lieux imaginaires symbolisés sur scène par le rocher de la reine des glaces et un arbre lumineux sis dans la forêt des lutins bâtisseurs de mots.

 

La Petite Fille perdue dans le placard est un spectacle à double lisibilité : celle, d’une part, du point de vue de l’enfant qui écoute l’histoire fantastique de la petite fille qui rencontre les personnages des livres et celle, d’autre part, du point de vue de l’adulte, qui a le devoir de transmettre cette tradition, remontant à la nuit des temps, de conter des histoires aux enfants. Image lointaine et universelle d’une grand-mère assise au coin d’un feu de cheminée et lisant des contes aux tout petits. La petite fille, à la suite des lutins bâtisseurs de mots, développe son imaginaire à travers la magie des livres pour, à son tour, participer à la grande tradition des contes et des légendes.

 

Les comédiennes, tour à tour, interprètent avec énergie et légèreté Cornouille, la grenouille (personnage demi-masqué), Boule de neige (marionnette) et la reine des glaces. Valérie Arcq et Christine Eckenschwiller jouent les différents personnages avec un réel plaisir qu’elles transmettent aussitôt aux spectateurs. Les secrets de ce spectacle se trouvent, sans aucun doute, dans le cœur des conteuses. 

 

Anaïs André-Acquier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


La Petite Fille perdue dans le placard, d’Yves Sauton

T. M Production • 29, rue des Trois-Faucons • Avignon

06 18 44 05 95

tmproduction@yahoo.fr ou scarille84@hotmail.fr

Mise en scène : Yves Sauton

Interprètes : Julie Arcq et Christine Eckenschwiller

Décor : Valérie Arcq et Clotaire Gros

Régie : Gabriel Lamandé

Le Célimène • 25, rue des Remparts-de-l’Oulle • Avignon

Réservations : 04 90 82 96 13

Du 6 au 28 juillet 2007 à 11 heures

Durée : 55 minutes

10 € | 7 € | 6 € et 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher