Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 20:14

Source de jouvence

 

Le Théâtre Golovine ouvre ses portes, pour la deuxième année consécutive, à la troupe coréenne de danseurs Misook Seo.

 

fluide-web.jpgÉcouter une goutte d’eau qui se forme, s’enfle, s’alourdit et choit. Écouter une autre qui prend sa place, puis une troisième qui la pousse jusqu’à n’entendre que le suintement continu du liquide, fluide… Un danseur glisse sur scène comme un surfeur sur une vague. De son corps athlétique, il défie la pesanteur, en s’associant à la musicalité de cette fontaine que nous entendrons couler pendant tout le spectacle. Une jeune fille, Yoon Hee-lee, le rejoint pour un pas de deux, qui entre en communion dans la pureté des lignes et des courbes. Le décor dépouillé est juste habillé de deux moustiquaires drapées de mousselines colorées, parées de dorures, nasses d’où entrent et sortent nos sirènes. Et voilà qu’apparaissent deux nouvelles danseuses : elles pourraient être masquées, leurs mouvements auraient suffi à nous dévoiler leurs différences.

 

Misook Seo a réuni trois hommes et une femme coréens, une danseuse russe et une française. Et nous avons sous nos yeux une confrontation des styles, non pas un choc des cultures, mais une juxtaposition des formations académiques. Vanessa Cailhol apporte le port de tête et la grâce jamais égalés du ballet classique européen. De Loulia Plotnikova se dégagent le rythme et la rigueur de la danse jazz de l’un de ses maîtres, Rick Odums. Ces deux danseuses, par leur légèreté, complètent ainsi la puissante prestation des autres étoiles. Telles des nymphes, leurs corps frêles s’épousent et se fondent dans les bras des danseurs longilignes, dont l’équilibre n’est jamais pris en défaut : les portés sont remarquables de précision, de force et de vivacité.

 

Ces différents langages des corps qui nous sont offerts tendent vers l’expression d’une danse universelle, contemporaine et œcuménique. Baigné dans ce tourbillon magique, j’observai leurs regards : en avant-scène, de Hyun Ho-cho, Kwang Hyun-kim et de Jung Bin-song se dégage un mystère troublant, un voile opaque, que les projecteurs ne transpercent pas ; en arrière-plan, Vanessa Cailhol laisse éclater son expressivité et nous transmet toute une palette d’émotions, sans retenue, féline, éclatante de beauté sous les feux de la rampe. Les uns et les autres représentent des forces qui ne s’opposent pas, mais des qualités qui s’additionnent.

 

Le choix des lumières est certainement moins naturel. Elles sont chaudes, à dominantes d’ocre, et ce sera mon seul regret : l’affiche, d’un bleu glacial, sied mieux à l’élément liquide.

 

Je conserverai longtemps en mémoire l’alchimie qui réunit ces corps et ces êtres si différents dans une chorégraphie homogène, esthétique, dynamique et limpide. En puisant à diverses sources, Misook Seo nous entraîne dans un fleuve d’harmonies, dont le delta abreuve tous les peuples.

 

Jean-Claude Delalondre

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Création 2006/2007

Fluide

Compagnie Seo • 205 ho 643-1 Yauksam Dong • Kangnam gu • Séoul

06 63 52 75 73

joel@misookseo.com

www.misookseo.com

Chorégraphie : Misook Seo

Avec : Vanessa Cailhol, Kwang Hyun-kim, Yoon Hee-lee, Loulia Plotnikova, Jung Bin-song, Hyun Ho-choi

Costumes : Jinyo Ung-ryu

Décors : Jung Chul-kim

Lumières : Jacques Dilmi

Musiques : Misook Seo, Seok Moon-jang

Photo : Joël Tadmor

Chargée de communication : Joël Tadmor

Théâtre Golovine • 1 bis, rue Sainte-Catherine • Avignon

Réservations : 04 90 86 01 27

Du 6 au 28 juillet 2007 à 20 h 30

Durée : 55 minutes

15 €, 10 €, 6 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher