Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 03:40

Uppercut

 

Quels chemins intérieurs conduisent un homme apparemment intégré à la société vers la folie ? À travers le récit déstructuré de sa vie passée et présente, « le Traceur de lignes » propose une réponse à cette question. Un voyage bouleversant d’humanité.

 

traceurdelignes-web.jpgLa scène s’éclaire, révélant deux chaises et une table renversée. Un homme surgit derrière la table, les yeux hagards, le bras tendu pour chasser les rats autour de lui. Albert Soureuil, instituteur, mari et père d’un garçon : voilà peut-être comment il se serait présenté quelques jours plus tôt. Mais plus aujourd’hui. Aujourd’hui, il est en fuite, retranché dans un cabanon en pleine forêt, et cherche désespérément son identité à travers les fantasmes et les souvenirs qui l’assaillent. Il ne trouvera que des morceaux de lui-même, comme autant de fragments d’une lumière éclatée.

 

Le texte de Jacques Nicolas est d’une force à couper le souffle. Franck Danger, grâce à une mise en scène sobre et rigoureuse, nous permet d’en savourer chaque nuance sans jamais nous perdre dans les réminiscences rimbaldiennes et les différentes temporalités du récit.

 

Mais la rencontre n’aurait sans doute pas été aussi saisissante sans l’interprétation magistrale de Florian Kiriluk. Par la puissance et la vérité de son jeu, celui-ci nous entraîne sans merci dans l’univers explosé de son personnage. Ses émotions nous frappent comme des uppercuts, ses délires intérieurs prennent vie devant nos yeux, ses douleurs nous habitent – et cela sans jamais tomber dans le pathos ni le psychologique.

 

On sort de là touché, avec le sentiment d’avoir vécu un moment de théâtre rare. 

 

Patricia Lavigne

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Le Traceur de lignes, de Jacques Nicolas

Cie du Petit-Théâtre-de-l’Enclos • Lenclos 39/4 • B6740 Ėtalle Belgique

alain.tholldelenclos@skynet.be

www.alaintholldelenclos.be

00|32|475 44 52 55

Adaptation et mise en scène : Franck Danger

Interprète : Florian Kiriluk

Lumières et régie : Guy J’Espère

Musique : « Slave » de Kurseur

Créative Commons By NC 2.0

Théâtre Les Ateliers d’Amphoux, salle de l’Acte • 10-12, rue d’Amphoux • Avignon

Réservations : 04 90 86 17 12

Du 6 au 28 juillet 2007 à 14 heures

Durée : 1 h 5

13 € | 9 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher