Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 19:17

Rien de subversif, rien de dérangeant

 

Le jardin ombragé du Théâtre La Luna-Buffon offre des plaisirs qu’il vaudrait parfois mieux savoir faire durer : le spectacle « Blue.fr », annoncé comme un bijou d’humour ébouriffant, est un coup d’épée dans l’eau.

 

« Blue est une fille insondable qui cherche un papa pour l’enfant qu’elle porte… Et, dans ce fourmillement, trois personnages errent en quête d’humanité… C’est un monde où les bruits ont envahi la vie, où la publicité s’impose à tout moment, dans nos conversations, dans notre intimité… »

 

Le spectacle démarre sur un rythme rapide, la première impression est bonne, le travail chorégraphique sur le corps est de qualité, et c’est notre vie qui est figurée là, de manière on ne peut plus prosaïque.

 

« C’est notre monde, ni plus ni moins. » C’est précisément cela que l’on peut reprocher à ce spectacle, exercice inutile qui nous apporte peu. Le spectateur sent bien qu’on cherche à mobiliser sa faculté à s’indigner. Malheureusement, Blue.fr n’a rien de subversif, rien de dérangeant.

 blue.fr-web.jpg

 

La mise en scène est plutôt réaliste, mais aucun choix se semble radicalisé dans le spectacle. L’apparition d’un poulet déplumé sur scène, qui tranche indéniablement avec une mise en scène épurée, est pour le moins surprenante.

 

Blue.fr critique la vacuité du monde, la société de consommation y est fustigée, mais on a l’impression d’assister à une œuvre un peu vide. On pourrait dire que c’est du mauvais Rodrigo Garcia : il n’y a aucune « poétique », seulement des idées intéressantes, qui sont tournées de manière si maladroites que le propos paraît très pauvre. Sous le prétexte de la critique de la société, ce spectacle est convenu, explicatif, répétitif et sentimentaliste.

 

Le problème de cette comédie, c’est que l’on ne rit pas, ou bien que l’on rit par complaisance. On a l’impression que les acteurs jouent avec pour seul objectif de nous faire rire, et cela a quelque chose de pathétique.

 

Dans son ensemble, le jeu des acteurs n’est pas mauvais, mais il manque de singularité à l’exception de Yann de Monterno, qui fait preuve d’une belle présence.

 

Au bout de dix minutes de spectacle, on a compris le propos et la manière de le défendre : pas besoin d’aller plus loin. Finalement, tout semble vrai dans ce spectacle, mais manque cruellement de charme et de poésie. 

 

Margot D.

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Blue.fr, de Jean-Christophe Dollé

Fouic Théâtre • 43 bis, villa d’Alésia • 75014 Paris

01 45 42 41 15 | 06 12 47 44 52

fouic@free.fr

http://fouic.free.fr/blue.fr

Mise en scène : Jean-Christophe Dollé

Avec : Clotilde Morgiève, Yann de Monterno, Jean-Christophe Dollé

Chorégraphie : Magali B

Lumières : Cyril Hamès

Costumes : Éliane Rey et Josephine Génois

Théâtre La Luna-Buffon • 18, rue Buffon • Avignon

Réservations : 06 82 29 76 46

Du 6 au 28 juillet 2007 à 16 h 40

Durée : 1 h 25

14 €, 10 € et 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher