Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 08:54

« Baroufe à Chioggia »

 

De Carlo Goldoni

Adaptation : Antoine Herbez

 

Avec : Fabienne Billot, Stéphanie Bleher, Jean Boissinot

David Carruezco, Olivier Charcosset, Benjamin Fayard

Joanna Forlen, Ivan Herbez, Olivier Ho Hio-hen

Sébastien Le Rest, Vanessa Lo King-fung, Blandine Samba

Mise en scène : Antoine Herbez

Création lumière-son : Antony Aubert

Cascades : Mathieu Dubois

Costumes : Élodie Lo-King-fung

 

Baroufe-300.jpg


L’intrigue de la pièce

Quand les marins pêcheurs de Chioggia partent six mois en mer, les femmes de Chioggia trouvent leur vie vide de « »…

 

Alors, quand, sur la place de Chioggia, passe le batelier Toffolo, un des seuls hommes restés à terre, les « sens » des femmes de Chioggia s’allument…

 

Mais quand, ensuite, les marins pêcheurs de Chioggia rentrent, les langues des femmes de Chioggia font des ravages et la jalousie se réveille…

 

Les hommes de Chioggia sortent alors les couteaux et les bâtons. Les femmes de Chioggia, elles, n’en ont pas besoin, elles se battent à main nue, à coups de poing, à coups de pied…

 

Mais quand le baroufe devient trop fort à Chioggia, Vicenzo, l’âme damnée du sombre illustrissime Isidoro, intervient et abuse de son pouvoir, torture et perversion à Chioggia…

 

À Chioggia, tout finit pourtant toujours bien, car c’est ce que les femmes de Chioggia veulent…

 

Et quand la femme de Chioggia le veut…

 

Carlo Goldoni

Goldoni, né à Venise en 1707, mort à Paris en 1793, est souvent considéré comme le « Molière » italien. Il est en tout cas le premier à avoir imposé une vraie écriture dans son pays, sans laisser part à l’improvisation des acteurs, issus tous de la commedia dell’arte.

 

Il écrit Baroufe à Chioggia en 1762 qui est représenté pour la première fois à Venise pendant le carnaval. Le théâtre de Goldoni est d’une grande variété, mais il excelle dans la comédie et la satire sociale.

 

« Je pense et j’affirme que l’exacte imitation de la nature est l’un des mérites de la comédie. Certains diront peut-être que les auteurs de comédies doivent certes imiter la nature, mais la belle nature, et non pas la nature basse et pleine de défauts. Moi, je dis au contraire que tout peut être matière à comédie. »

Carlo Goldoni

 

Recueilli par

Les Trois Coups

Compagnie Ah ! • 8, rue des Acacias • 75017 Paris

Téléphone : 01 46 22 68 08

cie.ah@free.fr

http://cie.ah.free.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher