Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 08:37

« Douze hommes en colère »

 

De Reginald Rose

Texte français de Stephan Meldegg et d’Attica Guedj

au Off d’Avignon 2007

 

Avec : Fabienne Billot, Stéphanie Bleher, Jean Boissinot

David Carruezco, Olivier Charcosset, Benjamin Fayard

Joanna Forlen, Ivan Herbez, Olivier Ho Hio-hen

Sébastien Le Rest, Vanessa Lo King-fung, Blandine Samba

Mise en scène : Antoine Herbez

Création lumières-son : Antony Aubert

 

L’intrigue de la pièce

Un jeune homme a tué son père d’un coup de couteau. Tous les témoins l’ont certifié au procès.

Il semble qu’il n’y ait aucun doute sur sa culpabilité : il mérite la chaise électrique.

Aucun doute ?

Sûr ?

C’est ce que les douze jurés vont devoir décider.

 

12hommes-vote-300.jpg

 

Douze jeunes jurés en colère

Douze jeunes acteurs qui vont donc incarner douze jurés, chacun bien représentatif de ce que peut rassembler une société de nos jours :

– la jeune raciste de base, irréfléchie et paranoïaque ;

– l’androgyne ou « transgenre », qui comprend et vit l’exclusion, la différence ;

– le rigoureux, intolérant et violent, qui ne veut pas assumer ses faiblesses ;

– la blonde au grand cœur pas si écervelée que ça ;

– le prof de sport séducteur maladroit, parachuté dans une responsabilité qui le dépasse ;

– la publicitaire spontanée, elle aussi dépassée par les évènements, et qui ne peut prendre sa décision ;

– le généreux ouvrier, qui cache son malaise derrière des plaisanteries ;

– le « footeux », qui ne veut pas voir plus loin que le bout de son ballon, quoique son cœur lui dise le contraire ;

– le chômeur de banlieue, élevé dans la violence, qui veut prôner la tolérance ;

– l’horloger inhibé, qu’on rabroue constamment et qui va essayer de revendiquer sa place ;

– la cérébrale posée, qui militera pour ses certitudes ;

– la cérébrale passionnée, qui militera pour ses doutes…

Douze icônes, qui forment un groupe et forcent la réflexion, et prouvent ainsi que ce qui peut sembler évident ne l’est pas toujours forcément.

 

En 1964, Reginald Rose écrit l’adaptation théâtrale.

 

Stephan Meldegg et Attica Guedj en font l’adaptation en français qui sera jouée, à partir du 19 septembre 1997, avec Michel Leeb, dans une mise en scène de Stephan Meldegg.

 

Reginald Rose est né à New York en 1920. Il y meurt à l’âge de 82 ans.

 

Recueilli par

Les Trois Coups


Compagnie Ah ! • 8, rue des Acacias • 75017 Paris

Téléphone : 01 46 22 68 08

cie.ah@free.fr

http://cie.ah.free.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher