Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 09:09

Occupation de l’U.N.E.D.I.C., suite et fin

 
Source : liste de travail interrégionale des intermittents et précaires coordonnés
 
18 heures : les occupants de l’U.N.E.D.I.C. ont été délogés avec force et virulence par les C.R.S. Après un contrôle d’identité, ils ont tous été libérés.
 
L’U.N.E.D.I.C. a annoncé son intention de porter plainte contre les occupants du toit.
 
Nous appelons tous les précaires, intermittents, chômeurs et autres « assistés » à rejoindre la lutte et à occuper les ASS.E.D.I.C. partout où ils se trouvent.
 
Seule la lutte collective aura raison de leurs privilèges.
 
• Arrêt immédiat des poursuites contre tous les manifestants.
 
• 1 jour chômé = 1 jour indemnisé.
 
• Remise à plat du système d’assurance-chômage et ouverture de négociations avec l’ensemble des concernés.
 
Il est mort le plein emploi.
 
Maintenant, de nouveaux droits !
 
Soutenir la lutte c’est aussi ça :
Envoyez vos chèques à l’ordre de A.I.P.
C.I.P.-I.D.F. : 14-16, quai de la Charente • 75019 Paris
 
Sur votre demande une attestation peut vous être fournie.
 
Recueilli par
Les Trois Coups

Partager cet article

Repost 0
Publié par LES TROIS COUPS - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

djorba 29/04/2007 00:28



Le 6 mai, barrons la route à l’autoritarisme, votons pour défendre les droits et les libertés

Communiqué de la LDH

Contre-pouvoir et association civique luttant contre l'arbitraire, l'injustice et l'intolérance, la Ligue des droits de l’Homme n’intervient dans le débat électoral que si le bon fonctionnement de la démocratie, l'effectivité de la citoyenneté et le respect des principes de liberté, d'égalité et de fraternité sont en jeu.

 

Nous venons de vivre cinq années de régression des libertés, de l’égalité et de la fraternité. Tous les pouvoirs ont été accaparés par un seul courant politique. L’autoritarisme, le recours aux moyens d’exception ont accompagné le renforcement du contrôle social, le choix du tout répressif, le recul des droits des justiciables, les attaques contre l’indépendance des juges. L’insécurité sociale a été renforcée pour les plus faibles, la protection sociale fragilisée, la précarité du travail encouragée. Les « marginaux », les « différents », les jeunes des quartiers défavorisés, ont été traités en boucs émissaires, les étrangers traqués jusque dans les écoles maternelles, les familles les plus démunies sanctionnées pour leur pauvreté.

 

Si Nicolas Sarkozy se voyait confier la plus haute charge de l’Etat, nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas : loi durcissant encore la répression pénale, nouvelle loi anti-étrangers, contrat de travail « unique » se substituant au CDI, sans parler du ministère de l’« identitaire » et de l’immigration… Il est de notre devoir d’alerter les citoyennes et les citoyens de ce pays : la poursuite et l’amplification de la politique menée depuis cinq ans ne serait pas un «rêve» mais un cauchemar. Nous ne voulons pas d’une démocratie muselée qui, parce qu’elle laisserait sur le bord de la route des millions de personnes, attiserait le communautarisme, le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie et ouvrirait la voie aux révoltes sociales.

 

Nous voulons une autre France : fière de sa diversité, soucieuse que chacun puisse réaliser ses aspirations, porteuse des libertés et rénovant sa démocratie. La France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle met ses actes en accord avec son ambition séculaire de voir tous les droits valoir pour tous. Pendant qu’il en est temps, la LDH appelle les électeurs à choisir la solidarité et non la peur, le respect et non les menaces, l’égalité et non les discriminations.

 

La Ligue des droits de l’Homme appelle à voter et à faire voter, le 6 mai 2007, pour Ségolène Royal.

 

Paris, le 28 avril 2007.

Rechercher